Bandes Originales Reviews

American Satan : La Bande Originale mêlant diable & musique.5 min de lecture

Un petit tour dans les enfers ça vous tente ? Nous oui, car on vous fait découvrir aujourd’hui la bande originale satanique accompagnant le film American Satan, sorti le vendredi 13 octobre dernier dans les salles obscures et disponible depuis hier en digital sur iTunes, Google Play et Amazon !

Titre  American Satan 
Création  Ash Avildsen
Acteurs  Andy Black, Ben Bruce, Booboo Stewart, Denise Richards…
Distribution  Sumerian Films
Genre   Thriller 
Nationalité   États-Unis
Format  111 min
Durée Bande Originale (10 titres)   37 min

Un deal faustien et de vrais rockeurs au casting 

Si vous ne connaissez pas le synopsis du film, il raconte l’histoire de jeunes anglais et américains membres d’un groupe de musique, qui décident d’abandonner leur études pour vivre leur rêve à Sunset Strip. Ils vont y faire la rencontre du mystérieux M. Capricorne qui va les manipuler pendant un moment de faiblesse et les mener à signer un pacte faustien. Dès lors, leurs musique et actions auront des impacts graves et majeurs sur la société et les musiciens devront tout faire pour reprendre le contrôle de leur destinée.  Au casting, on retrouve le frontman du groupe Black Veil Brides, Andy Black, qui joue le rôle du personnage principal, Johnny Faust. Egalement, le guitariste du groupe Asking Alexandria Ben Bruce est de la partie dans le rôle de Leo Donovan et l’acteur Booboo Stewart ayant joué dans la saga Twilight qui interprète Vic Lakota dans le film. Pour vous donner une idée du long-métrage, voici son trailer ci-dessous :

Une collaboration avec Palaye Royale dans la bande son

Se retrouver dans un pacte signé avec le diable, on a connu des situations meilleures. Pour renforcer cette ambiance dark, ce n’est autre que le chanteur du groupe Korn Jonathan Davis et Nicholas O’Toole qui se sont chargés de la bande originale. Un soundtrack très rock voire métal parfois qui matche avec l’univers sombre de American Satan. Par ailleurs, il est à préciser que le groupe Palaye Royale dont on vous a récemment parlé à fortement contribué à la musique du film, avec notamment leur frontman Remington Leith qui a prêté sa voix au personnage de Johnny Faust. En effet, Andy Black dont la voix appartient à Universal et non à Sumerian Records, n’a pas pu chanté lui-même les chansons du film. Néanmoins, le jeune leader de Palaye Royale assure avec sa voix rauque, parfois brisée qui se colle de manière parfaite à la mélodie des titres de American Satan. Dans le film, les chansons sont considérées comme celles du groupe The Relentless qui est la formation musicale des personnages.

Des compositions aux connotations sataniques et théologiques 

« Rock n’ roll is where God and the Devil shake hands » 

En écoutant la bande originale de American Satan, on assiste non seulement à un accord entre le Bien et le Mal mais également à un combat entre ces deux forces. Sur des airs très rock voire métaleux, les paroles sombres des chansons traitent de cette bataille, de la foi ainsi que le dévouement à des entités spirituelles qui peuvent parfois dans notre croyance, nous faire faire des choses impensables. C’est l’idée qui se cache derrière le film et les titres évocateurs Me Against The Devil, Hell Is For Children, Save A Prayer ou encore Forgive Me Mother, appartiennent à un champ lexical qui relève de la spiritualité et des entités bonnes et mauvaises. Egalement dans la mélodie, on y trouve à certains moments de la lumière mais c’est le Diable en personne avec sa baguette qui reste chef d’orchestre de la symphonie American Satan. Dans la bande son, on retrouve une cover qui n’est autre que le mythique Personal Jesus des Depeche Mode, qui sont à l’affiche du festival Lollapalooza Paris cette année.

« This congregation of confrontation, surroundings don’t define you. Upon the fire, it’s burning higher, only actions can speak the truth. Do you question your devotion? Are you trapped in your emotions? Is there a way out to see what’s really right in front of me? Should I let him learn? Let him burn? Let him burn! »  – Let Him Burn

Et des titres plus connus 

A côté des chansons composées spécialement pour la bande son du film, les producteurs ont également ajouté des titres d’autres groupes et artistes. Parmi eux, on retrouve bien évidemment Palaye Royale avec Mr. Doctor Man, The Pretty Reckless et leur titre Heaven Knows ou encore Sextape des Deftones et Trouble de Sleeping With The Sirens. Bien d’autres sont présents dans cette seconde partie de bande originale dont vous pourrez retrouver la tracklist en fin d’article !

La bande originale de ce film est plutôt pas mal avec un bon choix de chansons qui s’inscrivent dans l’univers satanique du long-métrage. On apprécie beaucoup les performances vocales de Remington Leith qui donne vie musicalement au personnage principal. Comme énoncé précédemment, on assiste à un combat féroce entre le Bien et le Mal dont on ne connaît pas le gagnant au final et qui nous laisse dans une certaine frustration. Pour répondre à cette privation de réponses, il faudra regarder American Satan, désormais disponible sur toutes les plateformes d’achat et dont une critique sera bientôt disponible sur Dust of Music.

Note : 3,5/5
Une bande originale qui voit la lutte entre le Bien et le Mal. 

Tracklist (The Relentless)

Me Against The Devil 
Hell Is For Children
Let Him Burn
Nights In White Satin
We Lose Control
Save A Prayer
Cadence of My Heart
Personal Jesus
Forgive Me Mother
Hey Hey, My My (Into The Black) 

Tracklist (Divers artistes)

What It Is – Jonathan Davis (3:54)
Bitches Brew– Crosses (3:28)
Heaven Knows– The Pretty Reckless (3:44)
Freak On A Leash – Prep School (4:00)
Sextape – Deftones (4:01)
Schema Circa Survive (4:50)
Raise Hell – Dorothy (3:01)
18 And Life – Skid Row (3:51)
Mother – Prep School (3:53)
Make A Shadow – Meg Myers (4:23)
Joan of ArcIn This Moment (3:37)
Fire  Barns Courtney (3:17)
Up All Night – Slaughter (4:17)
M. Doctor Man – Palaye Royale (4:04)
Into The Fire Asking Alexandria (3:57)
One Of Us Is The Killer– The Dillinger Escape Plan (3:28)
Alpenglow  Nightwish (4:49)
Devil’s Calling  Parkway Drive (3:26)
Trouble Sleeping With The Sirens (3:18)
Glass Houses – Bad Omens (4:00)

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    AMERICAN SATAN : un thriller rock qui a du mal à tenir debout. - Dust of Music
    23 janvier 2018 at 17 h 01 min

    […] Après avoir abordé sa bande originale signant la rencontre entre le Diable et la musique, on vous parle aujourd’hui du film American Satan en lui-même avec notre chronique sur Dust of Music. […]

  • Reply
    AMERICAN SATAN : un thriller rock qui a du mal à tenir debout.
    23 janvier 2018 at 17 h 06 min

    […] Après avoir abordé sa bande originale signant la rencontre entre le Diable et la musique, on vous parle aujourd’hui du film American Satan en lui-même avec notre chronique sur Dust of Music. […]

  • Leave a Reply