Albums Reviews

Tyler Bryant & The Shakedown : un très bon concentré de rock n’ roll qui fait honneur au genre.5 min de lecture

Sorti le 3 novembre dernier, le deuxième album du groupe Tyler Bryant & The Shakedown est un superbe concentré de rock n’ roll faisant honneur à l’âge d’or du genre avec une touche de moderne. On a écouté, on a adoré, on vous parle de cet opus aujourd’hui sur Dust of Music !

Après son premier album Wild Child sorti en 2013 et le très bon EP The Wayside en 2015, le groupe Tyler Bryant & The Shakedown a sorti début novembre son deuxième album éponyme. Un excellent album très attendu qui répond aux attentes !

Date de parution 3 novembre 2017
Genre Rock
Label Spinefarm
Titres (Durée) 11 (39 min)

Un groupe déjà bien accompli

Nous vous avons déjà parlé de l’histoire du groupe Tyler Bryant & The Shakedown dans un article découverte, et après 7 ans d’existence, les américains montent et ce notamment aux nombreuses premières parties d’artistes prestigieux qu’ils ont réalisé. Parmi eux, on retrouve AC/DC, Aerosmith, Bill Gibbons (guitariste de ZZ Top), Eric Clapton, Jeff Beck et plus récemment les Guns N’ Roses. Rien que ça ! Leur rock puissant fortement inspiré des années 70 et leur forte présence sur scène a séduit de nombreuses foules et a attiré l’oeil de nombreux critiques musicaux qui voient en eux un potentiel énorme. Tyler Bryant, Caleb Crosby, Noah Denney et Graham Whitford (fils de Brad Whitford de Aerosmith) savent ce qu’ils font et ce deuxième confirme bien une chose : « Rock n’ Roll is not f***ing dead » !

Le rock 70s infusé de moderne

Ce second opus du groupe nous démontre une nouvelle fois le son puissant de Tyler Bryant & The Shakedown influencé par le rock des années 70 avec quelques touches modernes. On peut observer par ailleurs cette particularité dès le premier morceau, Heartlandqui donne le ton. Dans le même style, on peut compter sur Don’t Mind The BloodWeak and Weapin’ ou encore Backfire pour nous donner la furieuse envie de se déchaîner et faire ressortir à tous notre côté rock n’ roll. Ce quator souligne le côté effréné de l’album mais certains titres, plus langoureux et alternatifs qui caractérisent davantage le rock moderne se font remarquer notamment Jealous Me et Manipulate Me. D’autres conservent les bons riffs de guitares saturées avec néanmoins un rythme plus lent comme les très bons Aftershock et Easy Target

Le calme après la tempête

Dans ce très bon concentré de rock, quelques titres plus doux cassent le rythme très soutenu de l’album dans son entièreté et méritent toute notre attention. C’est le cas de Magnetic Field, titre étonnant qui démontre le talent des musiciens à vouloir innover et ne pas que suivre le schéma blues en note fondamentale, quarte et quinte (ndlr : c’est pour vous les musiciens). Un autre titre qu’on retiendra de cet album est Ramblin’ Bones, qui est une pépite de par la mélodie et les paroles. Bien que Tyler Bryant est réputé pour ses doigts de fée et ses aptitudes impressionnantes à la guitare, il s’avère être un très bon parolier. Enfin, c’est Into The Black, titre qui clôture l’album, qui s’éloignera également de toute la folie rock n’ roll qui embrase cet opus.

Des musiciens en osmose

Ce qui fait plaisir dans cet album également, c’est l’osmose qui entoure les quatre musiciens. En effet, le son proposé est bien celui d’un groupe comme un tout et non celui d’un artiste avec un groupe en backup. C’est parfois ce que l’on pense lorsqu’on lit le nom du groupe, Tyler Bryant & The Shakedown, imposant alors que Tyler Bryant est l’artiste mis en avant et The Shakedown est le groupe qui l’accompagne. Mais c’en est tout autre ! En effet, l’opus souligne les nombreuses qualités de chacun : bien entendu, TB se charge de la guitare pour notre plus grand plaisir et offre de somptueux solos sans se la raconter. La batterie de Caleb Crosby quant à elle est intense et ses lignes rythmiques sont efficaces. Egalement dans la formation, Noah Denney assume de manière admirable la basse et participe à de nombreux choeurs sur l’album ce qui donne évidemment plus de profondeur aux séquences vocales. Enfin, Graham Whitford, le fils du guitariste d’Aerosmith Brad Whitford, est un très bon guitariste qui sublime notamment les solos du frontman.

Tyler Bryant & The Shakedown, la relève du rock n’ roll

En tout cas, rien ne fait plus plaisir que de retrouver un bon groupe de rock n’ roll qui fait honneur à ses anciens ! En effet, les quatre américains incarnent la nouvelle génération de rockeurs, sexy et plutôt talentueux, qui feront tourner les têtes. Ils terminent actuellement une tournée européenne durant laquelle ils ont défendu leur nouvel opus et nous avons eu la chance de les voir à Prague. De plus, ils ont retournée La Maroquinerie de Paris mercredi dernier pour un concert mémorable. Groupe accompli et adoubé par des légendes, Tyler Bryant & The Shakedown est un groupe à suivre dès à présent car il possède l’immense potentiel de rejoindre le cercle fermé des plus grands groupes de rock.

Tracklist

Heartland
Don’t Mind The Blood
Jealous Me
Backfire
Ramblin’ Bones
Weak and Weapin’
Manipulate Me
Easy Target
Magnetic Field
Aftershock
Into The Black

Notre note : 4,5/5
Un superbe opus qui fait honneur au rock n’ roll. 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply