Tyler Bryant & The Shakedown à Paris : pas de grève pour le rock n’ roll !3 min de lecture

Tyler Bryant & The Shakedown à Paris : pas de grève pour le rock n’ roll !3 min de lecture

par Emma

Le groupe Tyler Bryant & The Shakedown était de retour le jeudi 5 décembre dernier au Nouveau Casino à Paris pour présenter son nouvel opus, Truth And Lies.

Tyler Bryant & The Shakedown de retour à Paris

Rien n’a arrêté Tyler Bryant et ses camarades pour venir retourner Paris ! Les Nashvillois se sont déchaînés jeudi dernier au Nouveau Casino et ce, devant une foule packée. Leur dernière date dans la capitale datait de 2017 durant laquelle ils avaient présenté leur premier album éponyme. Venus cette fois-ci montrer au monde leur récent opus Truth And Lies, la formation a confirmé l’intérêt de leur public parisien au travers d’une setlist composée de leurs titres les plus phares et certains du nouvel essai. Avec une générosité et une vigueur qui leur sont bien connues, le groupe Tyler Bryant & The Shakedown a donné corps et âme pour offrir une soirée riche en rock n’ roll !

Un show toujours aussi puissant et bourré de générosité

L’énergie communicative de TBSD nous avait manqué. Et les musiciens nous ont comblé dès leur entrée sur l’enchaînement de Drive Me Mad et On To The Next. Il est rare aujourd’hui de voir des groupes aussi généreux sur scène et avides de proximité avec leur public. Ils sont heureux d’être là et le sont d’autant plus d’avoir un public aussi nombreux malgré les agitations extérieures dues à la grève. Tyler n’hésitera pas à remercier l’audience d’avoir bravé les dangers pour venir jusqu’ici et rocker avec eux. Enfin, il n’y a rien de mieux que de finir une journée difficile en compagnie de TBSD, vous me direz !

tyler-bryant-paris1

Le concert bat son plein avec des titres entraînants issus d’anciens essais à l’image de House On Fire, Weak & Weapin’ou encore Lipstick Wonder Woman qui provoquent l’ivresse des spectateurs. Par ailleurs, celle-ci est renforcée par les improvisations du frontman qui impressionne toujours par sa maîtrise de la guitare. Il l’a présente d’ailleurs comme un troisième bras et sa dextérité est effarante. On retrouvera d’autres classiques de la setlist de TBSD comme Downton Tonight, Mojo Workin’ ou encore leur cover endiablée de That’s All Right de Arthur Crudup. Au-delà des chansons tubesques, TBSD sait ralentir la cadence avec des titres plus doux à l’image du classique The Wayside et Out There qui est un trésor du nouvel opus. Une autre ballade qui fera office de rappel et fera entrer le public en communion avec les musiciens, c’est Ramblin’ Bones.  Durant celle-ci, le frontman n’hésitera pas à délaisser le micro pour chanter a capella avec l’audience. Un pur moment de rassemblement autour d’une passion commune, la musique.

tyler-bryant-paris2

tyler-bryant-paris4

Tyler Bryant & The Shakedown se confirme auprès du public français

Ce concert parisien, très professionnel et maîtrisé semble aussi confirmer l’attention des Français envers le groupe. La salle comble était composée de plus de novices que de connaisseurs du groupe, ce qui est une jolie victoire pour la formation. Pour les avoir vus à Prague en 2017 dans une salle très peu remplie, il fait chaud au coeur de voir que ce groupe est très apprécié aujourd’hui. Avant Paris, la formation est passée par les villes de Marseille et Lyon et cette dernière, pour la première fois. Un concert presque sold out, que le groupe a relevé sur les réseaux sociaux. Cette affection est d’autant plus renforcée par l’attention que porte le groupe à son public. Chaque soir, les membres n’hésitent pas à revenir de backstage pour saluer les fans, prendre des photos et parler avec eux. Ils sont très disponibles et prennent le temps avec plaisir. Et ça, c’est rock n’ roll !

tyler-bryant-paris6

Setlist 
Drive Me Mad
On to the Next
House on Fire
Ride
Downton Tonight
Aftershock
Eye to Eye
Out There
That’s All Right (Arthur “Big Boy” Crudup cover)
Weak and Weepin’
The Wayside
Mojo Working
Without You
Couldn’t See The Fire
Lipstick Wonder Woman

Ramblin’ Bones

Laisse un commentaire