Live Reports Reviews

The Kooks à Prague : un concert à la nostalgie joyeuse et insouciante.6 min de lecture

De passage à Prague dans le cadre de leur tournée européenne, les anglais The Kooks ont donné un concert complet et excellent, à la nostalgie joyeuse des années insouciantes.

The Kooks, déjà 15 ans de carrière !

C‘est en 2004 que les jeunes anglais Luke Pritchard (chant, guitare), Paul Garred (batterie), Hugh Harris  (guitare, claviers, choeurs) et Max Rafferty (basse, choeurs) forment The Kooks, le nom du groupe faisant référence à la chanson Kooks de David Bowie. Après  seulement trois mois de formation, le groupe signe avec Virgin Records et sort son premier album, Inside In/Inside Out en 2005.  Après 15 ans de scène indie, The Kooks compte désormais six albums studio, compilations et albums live. Le groupe est toujours composé de ses deux piliers Pritchard et Harris mais ont été rejoints par Alexis Nunez à la batterie et Peter Denton à la basse suite aux départs de Rafferty en 2008 et Garred en 2010. La formation sillonne actuellement les routes européennes dans le cadre de la sortie récente de leur Best Of…So Far, composé des grands classiques du groupe et de quelques nouveautés !

Une britpop toujours aussi efficace bien que révolue 

Les quatre anglais de The Kooks ont marqué le paysage britannique et indie avec un style musical inspiré de la britpop des années 60 et de groupes tels que The Libertines, The Police ou encore Thin Lizzy. Un mélange efficient qui faisait des ravages auprès des jeunes. Aujourd’hui, tout nous laisse à penser que l’époque rayonnante du genre anglais est révolue, à cause notamment de la businessification de la musique et  l’invasion de nouveaux artistes et groupes qui répondent davantage à des besoins commerciaux. C’est d’ailleurs ce qu’a déploré le frontman du groupe, « Achetez de la vraie musique (…) comment peux-tu être fan de quelque chose qui n’a pas d’âme ? » C’est dit ! Néanmoins, les maîtres The Kooks se défendent plutôt bien et répondent toujours à l’appel afin de nous faire raviver les souvenirs de notre jeune et ce pour notre plus grand plaisir !

 

Un public à la passion commune et aux profils divers 

Ce soir au gymnase Malá sportovní à Prague, le public est assez éclectique ; on retrouve des fans de la première heure qui frôlent les trente ans, mais également des plus jeunes voir très jeunes qui sont venus (sûrement pour la première fois) applaudir les légendes anglaises. L’audience partage la même passion pour les quatre anglais mais cela va au-delà. En effet, la musique de The Kooks nous a marqué car nous pouvons désormais associer une chanson du groupe à un moment spécifique de notre jeunesse. Premier amour, premier joint, premières aventures festives et nocturnes, la musique de Pritchard et ses collègues était présente à ces moments-là et représentait une certaine école de la vie ! Le public ce soir n’a qu’une hâte, c’est de revivre cette douce période de leur adolescence.

Deux premières parties dont The Academic

Avant l’arrivée des Kooks, ce sont deux groupes qui font chauffer l’audience. Le premier est un petit groupe local qui a rameuté amis et amis d’amis pour venir les applaudir et les encourager. Mais c’est le deuxième groupe qui attire notre attention, The Academic. Originaires d’Irlande, ils offrent une demie-heure de singles et futurs titres de leur premier album qui sortira en janvier prochain. Des guitares aux lignes d’accords efficaces, des rythmes rock à la batterie, une voix dans la même lignée que celle de Pritchard, c’est une bonne recette qui fait honneur au rock indé anglais. On comprend très rapidement pourquoi les anglais ont invité cette formation irlandaise sur leur tournée européenne ! Bien que très sympathiques, ce sont les Kooks qu’on attend avec impatience. Après une vingtaine de minutes d’installation, le gymnase s’obscurcit avec une intro parlée riche de sens. Quelques secondes plus tard, les anglais apparaissent sur scène et lancent les hostilités.

The Kooks, entre classique et nouveauté 

Ca part en flèche avec le titre Be Who You Are qui fait sauter la foule, ravie de retrouver les quatre anglais sur scène ! Sofa Song et le classique Always Where I Need To Be forment le trio de tête de cette setlist. Les Kooks sont en pleine forme avec un Luke Pritchard toujours aussi charismatique et à l’aura fascinante ! Ca danse, ca chante, tout est là pour passer une bonne soirée en la compagnie des anglais ! Par ailleurs, ce que l’on peut observer durant ce concert, c’est la bonne répartition des titres dans la setlist ! Ainsi, on retrouve les titres mythiques du groupe mais également des nouveaux issus des albums plus récents du groupe : Ooh La, She Moves In Her Own Way ou encore Shine On sont de la partie. Le groupe va piocher dans son album Listen (2014) avec Down, Westside, Sweet Emotion ou encore le puissant Bad Habit dont on retiendra la performance ! Vers la fin du concert, le groupe joue le super Junk Of The Heart (Happy) puis en rappel le titre doux et attendu Seaside, Around Town et le fameux Naive, également très attendu qui déchainera la foule une dernière fois.

Des musiciens modestes et proches de son public

Pendant toute la durée du concert, Luke, Hugh, Pete et Alexis se donnent pour leurs fans. Le frontman étant le plus mobile du band, n’hésite pas à descendre de scène pour aller au plus proche de la foule et monter sur les rambardes, prêt à sauter. Le groupe interagit avec son public à travers des petites interactions et blagues que les musiciens font, ce qui amuse l’audience. Cependant, on ressent une certaine timidité chez les musiciens ainsi que de la modestie, chose plutôt plaisante. Le chanteur interpelle à un moment le public : « On va jouer l’un de nos premiers singles, si vous connaissez les paroles, chantez » et c’est tout un parterre de premiers de la classe qui chante les paroles en totale osmose avec le frontman des Kooks. Autant vous avouer qu’à la fin, je n’avais personnellement plus de voix tellement j’ai chanté.

The Kooks are not out et loin de là !

C‘est un concert très efficient qu’ont offert les quatre anglais au public tchèque. A base de classique, de nouveauté et d’un show très lumineux, celui-ci a ravi les fans de la première heure mais également ceux de la plus récente et moins adeptes. Bien que le style de la britpop n’est plus aussi actuel qu’à l’époque, les Kooks en restent les héros et demeurent les berceurs de notre adolescence si vite envolée. Le groupe continue actuellement de sillonner les routes européennes et sera dès ce soir à Vienne avant de passer par Milan, Luxembourg ou encore Bruxelles. Si vous êtes dans le coin, allez rejoindre The Kooks afin de passer un très bon moment et applaudir ce groupe que l’on est pas prêt d’oublier.

Setlist

Be Who You Are
Sofa Song
Always Where I Need To Be
Ooh La
Bad Habit
Down
She Moves In Her Own Way
Westside
Sweet Emotion
Sway
Matchbox
You Don’t Love Me
Eddie’s Gun
Forgive & Forget

Shine On
Junk Of the Heart (Happy)

————————————-
Seaside
Around Town
Naive

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply