Sofi Tukker Dancing on the people ep cover

Dancing on the People de Sofi Tukker : une invitation à la fête5 min de lecture

par Taha

Vous connaissez mon amour pour Sofi Tukker, ce duo new-yorkais dont je ne me lasse pas. Ils sont de retour pour mon plus grand plaisir avec un EP différent, mais toujours aussi déluré, intitulé « Dancing on the People« . Une découverte.

Un style complètement décalé

Lorsque j’ai découvert Sofi Tukker en 2016, ils sortaient tout juste leur premier EP, « Soft Animals« . Mêlant des textes poétiques, sensibles et touchants à des rythmes électro, accompagnés d’une petite dose de sons exotiques, le duo m’avait conquis. Et puis, écouter leur musique est une chose, la vivre en est une autre, en atteste le nombre de leurs concerts auxquels j’ai assistés : tous ceux qu’ils ont pu faire à Paris. Lorsque nous les avions rencontrés, ils n’avaient pas encore sorti leur premier album studio, enchaînant simplement les EP. Puis est arrivé Treehouse, l’album révélation. Acclamé par la critique pour sa fraîcheur, son originalité et les partis pris, cet album a définitivement ancré Sofi Tukker dans le paysage de la house-pop.

Une série de singles à succès

Fidèle à lui-même, le duo teste ses nouvelles chansons en concert. Et celles qui marchent ont souvent droit à une sortie single en bonne et due forme, accompagnées d’un clip. Le premier de ces singles a donc été Fantasy, que nous avions entendus l’an dernier déjà à la Monnaie de Paris. Affichant des ambitions nouvelles, le groupe enfonce encore le clou grâce à un univers fantastique déluré, mi-réel, mi-fantasmé, où les percussions se mêlent aux basses avec force, toujours soutenus par la voix et la diction si particulières de Sophie, que je trouve absolument parfaits pour ce style.

Et au début de l’été, nous attendions inévitablement Sofi Tukker au tournant, afin de nous livrer une bombe électro qui rythmera la saison. Et ils ne faillissent pas à leur mission : reprenant à la note près l’outro de Fantasy, Swing est le single qui annonce le début des festivités. Dans cet univers aux couleurs saturées, les deux artistes se battent, toujours affublés de leurs plus extravagants et originaux costumes. Mais là où réside la force de Sofi Tukker, c’est qu’on pourrait imaginer qu’ils ne font que recycler des rythmes. Ce serait sans compter sur leur créativité, et leur amour de la poésie. Mêlant portugais et anglais, le tempo reste soutenu, tandis que les cordes et violons ajoutent une touche dramatique, accompagnés par une imagerie et mise en scène des plus épiques. À découvrir par vous-mêmes ci-dessous.

Dancing on the People

Toujours dans la foulée de ces singles au succès amplement mérité, arrive Playa Grande, aux rythmes tropicaux, à l’imagerie tout aussi délurée, en collaboration avec Bomba Estéreo, qui arrivent à mêler espagnol, portugais et anglais. Un titre plus léger et simpliste qu’on n’en a l’habitude, auquel j’ai moins accroché, mais qui trouve tout son sens lorsqu’on l’écoute le cœur léger, en vacances, par une nuit chaude d’été.

Dancing on the People est donc annoncé comme la continuité naturelle de cette série de singles à succès. À la premier écoute, on est surpris de retrouver tant de chansons que nous connaissons déjà. L’EP s’ouvre donc sur Swing, suivi de Playa Grande, pour arriver sur Ringless.

J’avoue avoir pensé que mon lecteur avait changé d’artiste tant les sonorités de Ringless sont inattendues venant de Sofi Tukker. On pourrait presque penser qu’il s’agit d’un titre revisité de Billie Eilish tant la voix est filtrée, et que les paroles sont murmurées, plus que chantées. D’une douceur étonnante, les paroles sont touchantes de simplicité et de force, tandis que les rythmes gardent une patte propre au groupe bien marquée. Ils restent fidèles à leur marque de fabrique, tout en innovant. Le groupe évolue, se développe et trouve de nouvelles voix, ce qui est une bonne chose ! On se laisse prendre au jeu, et on est très surpris que la chanson s’arrête de manière aussi abrupte. Depuis le temps qu’on attendait un morceau calme de Sofi Tukker, on finit par en redemander !

L’heure est à la fête

Mais pas question de se reposer. Sofi Tukker a fait de la fiesta son motto depuis bien longtemps. Arrive donc Purple Hat, le dernier single qui accompagne la sortie de Dancing on the People, et duquel l’album tire son titre.

Je ne vous cache pas que j’étais mitigé à la première écoute du single. Ultra-répétitif, aux basses lourdes, aux paroles simplistes à souhait, je suis néanmoins très content de voir que Tucker participe de plus en plus au chant. Sa voix rauque et posée se démarque de celle de Sophie, et apporte une touche unique aux morceaux auxquels il contribue. Mais c’est à l’usure qu’il m’a eu. On connait ces cordes, puis on se dit qu’on a déjà entendu ces rythmes quelque part. Enfin, on finit par se dire que les rythmes sont plutôt sympa. Et on le passe en boucle. Voilà comment le groupe m’a eu. Entre auto-références et nouveautés, le groupe innove, mais sait garder ce qui a su le démarquer du reste.

Suit Fantasy que nous connaissons déjà, beaucoup plus léger que Purple Hat, et qui permet de se reposer quelques instants. Enfin, Dancing on the People nous laisse découvrir Like This, une de leurs nouveautés. Un titre différent de ce dont on a l’habitude, où Sophie et « Tuck » se partagent allègrement le micro, et nous enjoignent à continuer la fête jusqu’à ce qu’on n’en puisse plus. Like This est à l’image de l’EP : un subtil mélange de nouveautés, d’innovations et de caractéristiques classiques pour le groupe, dont on se délecte, mais qui demande quelques écoutes pour en savourer toutes les nuances.

À l’arrivée de l’automne, on ne peut que se réjouir de voir la fête se prolonger encore quelques temps avec Dancing on the People ! Un EP qui a trouvé sa place dans mon casque, et que je vous enjoins vraiment à écouter. À noter qu’ils seront en concert en novembre 2019 à Paris, à l’Élysée Montmartre. J’y serais ! Et vous ?

Tracklist

Swing
Playa Grande
Ringless
Purple Hat
Fantasy
Like This

Laisse un commentaire