Live Reports Reviews

Une résonance parfaite et intimiste pour Cage The Elephant.7 min de lecture

Je me suis rendue à Londres le 10 Juillet dernier pour vivre une expérience incroyable, un concert de rock dans une église. De plus, ce n’est pas n’importe quel groupe, il s’agit de Cage The Elephant, qui vient présenter lors de cette date unique les chansons de leurs précédents albums dans une version acoustique. Un album regroupant ces titres ainsi que des reprises est d’ailleurs sorti il y a seulement quelques jours. Récit d’une sublime soirée.

Des titres retravaillés

C‘est en fin d’après-midi, après avoir profité de ma journée à Londres, que je décide de me rendre à l’Union Chapel, lieu où les américains Cage The Elephant ont donné rendez-vous à leurs fans pour un concert particulier. Et bien oui, ce n’est pas un concert tout à fait normal auquel je vais assister. Il s’agit d’un show unpeeled, autrement dit acoustique. Le groupe a annoncé quelques semaines auparavant la sortie d’un nouvel album intitulé Cage The Elephant : Unpeeled. Ce nouvel opus sera composé de vingt-et-un morceaux du groupe dont trois reprises. Tous les morceaux sont des anciens titres du groupe sélectionnés au mieux pour en créer une version acoustique. C’est donc ces morceaux retravaillés que nous allons tous découvrir ce soir.

Un cadre exceptionnel

L‘Union Chapel n’est pas une salle de concert, et derrière ce nom se cache une grande histoire. L’endroit aura le droit à de nombreuses modifications dans les années qui suivent grâce au pasteur Henry Allon, qui va révolutionner la vie de la congrégation. Lors de son arrivée dans la chapelle, Allon décide d’instaurer la musique dans la communauté. Tous doivent chanter, pas seulement le chœur de l’église. Quand celui-ci va de nouveau construire des parcelles de la chapelle, il prend le soin de le rendre adapté à la musique. L’équilibre parfait de l’Union Chapel fait qu’il est possible d’entendre et de voir le chœur dans tous les lieux de celle-ci, ce qui offre un lieu supplémentaire entre les fidèles et crée une intimité réelle. La chapelle sera élue à de nombreuses reprises comme le meilleur lieu musical live de Londres depuis 2003. Après une fermeture de plus de trois ans à cause du bruit qui ne plaisait pas aux voisins, et l’interdiction d’y boire de l’alcool, les concerts peuvent reprendre librement. De nombreux artistes vont s’y produire comme U2, Patti Smith, ou encore Korn et Amy Winehouse.

L’intimité avant tout

Avant de pouvoir mettre les pieds dans cet endroit, les organisateurs du concert viennent nous voir dans la file d’attente pour nous donner une petite pochette bien particulière. Il s’agit d’une pochette pour y mettre nos téléphones, qui se ferment avec une sorte d’anti-vol afin de ne pas pouvoir faire de photos, ni de vidéos. Comme l’album de Cage The Elephant n’est toujours pas sorti, les fans présents au concert vont avoir le droit de le découvrir en avant première et même de télécharger l’album via un code qu’on nous donne à notre entrée dans la chapelle. Un vrai plaisir d’assister à un concert à 100% sans être dérangé par les nombreux portables volant au dessus du public. A mon entrée dans cet endroit si spécial de Londres, je suis émerveillée par la beauté du cadre historique mais aussi par la petite scène qui est très proche des premiers bancs. Une chance, je me retrouve assise sur le premier banc, face à la scène. Une proximité un peu troublante pour un concert acoustique où toute la salle sera assise pendant le set. Quoique, j’ai parlé un peu trop vite…

Une multitude d’instruments

Avant l’arrivée sur scène de Cage The Elephant, je peux voir qu’une multitude d’instruments sont présents sur la scène. Plusieurs guitares acoustiques, des violons, un piano, un violoncelle ou encore des tambours de conga, sans oublier la batterie sur laquelle Jared Champion, le batteur du groupe, va pouvoir s’amuser. Les lumières baissent, un air frais se glisse dans la salle, alors que le groupe fait ses premiers pas dans l’Union Chapel. Le chanteur, Matt Shultz, entonne les première notes de How Are You True, une balade douce qu’il est rare d’entendre en live, une chance pour nous ! Après cette chanson où le public se fait discret et n’ose pas réellement bouger, Matt invite tout le monde à se lever et arrive à créer une nouvelle atmosphère, beaucoup plus détendue. C’est alors que les guitares acoustiques produisent les premières notes de leur tube Ain’t No Rest for the Wicked avec un nouvel arrangement qui me rappelle les origines du groupe, venant de Nashville. L’ajout des violons permet aux fans de redécouvrir leurs titres favoris d’une autre manière. Sans compter sur le contraste de la chapelle et des notes acoustiques qui tirent tout de même sur le rock : l’ensemble permet d’offrir aux personnes présentes une performance intéressante.

 

Des titres rares et des reprises 

Il est vrai que lors des concerts de Cage The Elephant,  la setlist reste souvent la même, et ce depuis plusieurs années. Depuis la sortie de leur dernier album Tell Me I’m Pretty, album élu Meilleur Album Rock aux Grammys cette année, le groupe a tendance à le mettre en avant et les anciens titres se font de plus en plus rares. C’est un réel privilège d’entendre des titres comme Rubber Ball et Hypocrite, issus respectivement des albums Thank You, Happy Birthday (2011) et Melophobia (2013). Après quelques chansons, le groupe quitte la scène, nous laissant acheter quelques verres ou tout simplement faire une petite pause avant de se lâcher complètement. À leur retour, les notes d‘Instant Crush de Daft Punk résonnent dans la pièce. Ils joueront les deux autres reprises annoncées dans leur prochain album dont Whole Wide World, reprise de Wreckless Eric qui est le premier extrait de celui-ci et Golden Brown de The Stranglers. On devine rapidement par leur résonance que les morceaux ne sont pas ceux du groupe, mais les gars arrivent à les performer et les travailler à leur façon, et avec une grande facilité Un style de blues et les racines de Nashville se font de nouveau sentir dans les arrangements musicaux faits par le groupe. On notera le talent de Brad Shultz lors d’un solo de guitare à la hauteur des plus grands musiciens.

Une performance à la hauteur du cadre

Lors des premiers accords d’un des titres les plus connus des fans, Cigarette Daydreams, le public se lâche et décide enfin de danser sans se soucier des autres. Nous sommes là pour profiter tous ensemble, dans ce cadre intimiste que Cage The Elephant a su dompter toute la soirée. Enchaînant avec Shake Me Down, c’est Come A Little Closer qui sonne la fin du concert avant le retour de Matt Shultz, seul avec sa guitare. Right Before My Eyes résonne dans les hauteur de la chapelle. Matt sait interpréter ses chansons avec une émotion sincère qui captive son public qui se fait silencieux. C’est ce qu’il se passera aussi lors de la dernière chanson interprétée qui est inconnue pour tout le monde. Peut-être une chanson pour un futur album ?

Il ne fallait pas louper ce concert si particulier et intimiste de Cage The Elephant si vous êtes fans d’eux autant que je le suis. Cette soirée dans l‘Union Chapel m’a permise de redécouvrir ce groupe sous de nouvelles facettes lors de ce show acoustique. Une performance remarquable marquée par la voix de Matt Schultz et le talent de tous les membres du groupe. Une réelle alchimie passe entre eux lors de leurs concerts, particulièrement ce soir là. Une soirée mêlant douceur et rock’n’roll, une preuve que Cage The Elephant est un véritable groupe de rock.

Setlist

How Are You True
Ain’t No Rest for the Wicked
Spiderhead
Take It or Leave It
Punchin’ Bag
Too Late to Say Goodbye
Instant Crush
(Daft Punk cover)
Cold Cold Cold
Telescope
Sweetie Little Jean
Back Against the Wall
Aberdeen
Cry Baby
Whole Wide World
(Wreckless Eric cover)
Rubber Ball
Trouble
Hypocrite
Golden Brown
(The Stranglers cover)
Cigarette Daydreams
Shake Me Down
Come A Little Closer
————————————-
Right Before My Eyes
Chanson inconnue, futur album ?

 

Photos du concert dans la galerie : Guifre de Peray

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Elodie
    21 août 2017 at 13 h 40 min

    Ça devait être un super concert

    • Jennifer
      Reply
      Jennifer
      21 août 2017 at 18 h 02 min

      Oui c’était génial, vraiment une expérience incroyable!

  • Reply
    Sofye
    22 août 2017 at 9 h 08 min

    Superbe article

    • Jennifer
      Reply
      Jennifer
      23 août 2017 at 15 h 56 min

      Merci <3

    Leave a Reply