Live Reports

Les Guns N’ Roses au Stade de France : un show exceptionnel.5 min de lecture

Dans le cadre de leur tournée mondiale, Not In This Lifetime, les Guns N’ Roses ont donné un concert explosif devant 70 000 personnes au Stade de France, ce vendredi. Dust Of Music vous raconte ce rendez-vous exceptionnel !

C‘était l’évènement de ce vendredi 7 juillet. Pour leur unique date en France, le groupe mythique des années 90, Guns N’ Roses, ont investi le Stade de France pour une grande messe rock, donnée devant 70 000 fidèles.

Les Guns N’ Roses (presque) au complet

Après 23 ans de brouille, le chanteur charismatique Axl Rose, le guitariste au légendaire chapeau Slash Saul Hudson et le bassiste Duff McKagan, décident de se reformer début 2016 afin de se lancer dans une nouvelle tournée mondiale. Intitulée Not In This Lifetime, elle marque les retrouvailles de Slash avec ses camarades, leur dernier concert ensemble datant de 1993 à Buenos Aires. Ce grand retour était très attendu par les fans des hard rockeurs, qui se sont présentés vendredi dernier au Stade de France dans leurs plus beaux t-shirts à l’effigie du groupe.

Un show des plus professionnels

A 20h05, le classique thème des Looney Tunes retentit dans le stade, une tradition pour les Guns N’ Roses. Cette ponctualité est par ailleurs  surprenante pour le groupe qui auparavant était très coutumier des retards en concert (parfois des retards en heures !). Avec les groupes Tyler Bryant & The Shakedown et Biffy Clyro en premières parties, le public est bien échauffé et se déchaîne lorsque les rockeurs font leur apparition sur scène. On retrouve un Slash toujours aussi chapeauté, un Duff aux airs de Sid Vicious et un Axl toujours au top dont la voix singulière semble intacte.

Les trois membres initiaux musiciens sont accompagnés par des musiciens de sessions dont le guitariste Richard Fortus qui les a rejoint en 2002 et enchaînent 3h30 de concert sans fatiguer. Tout y passe, allant de Welcome to The Jungle au fameux Nightrain, tout en passant par l’emblématique Sweet Child O’ Mine et leur reprise de Bob Dylan, Knockin’ On Heaven’s Doorque le leader dédiera aux victimes des attentats qui ont secoué le territoire français.

Les fans étaient au rendez-vous

C‘est une certitude, les Guns N’ Roses sont l’un des plus grands groupes au monde. Et qui dit grand groupe, dit grande communauté ! Ils se sont faits nombreux au Stade de France. En effet, pas moins de 70 000 personnes sont venues applaudir leurs idoles ! Ils ont bravé les hautes températures et certains étaient présents dès le début d’après-midi afin d’espérer une place proche de la scène. Bien que le public très nostalgique se rapprochait de la tranche d’âge quadragénaire- quinquagénaire, on y cernait des jeunes voir des enfants, venant accompagner leurs parents qui les ont bercé aux riffs des guitares saturées des Guns.

Des covers hommages

Bien que la setlist du concert était majoritairement issue des albums Appetite For Destruction et Use your Illusion, les Guns N’ Roses ont choisi de jouer plusieurs covers. En effet, les musiciens reprendront Whole Lotta Rosie de AC/DC, autre groupe légendaire pour lequel Axl Rose a chanté lors de leur tournée Rock or Bust World Tour. Slash nous emmènera dans les nuages avec une solo cover de Wish You Were Here de Pink Floyd et une longue improvisation de 7 minutes sur le thème du film Le Parrain. Par ailleurs, le guitariste fera des petits clin d’oeil à Jimmy Hendrix et Chuck Berry dans quelques de ces solos… Le groupe reprendra également The Seeker de The Who et Black Hole Sun, une chanson du groupe Soundgarden dont le chanteur Chris Cornell s’est donné la mort en mai dernier.

Des jeux de scène impressionnants

Un autre point à souligner dans ce live des Guns N’ Roses est le jeu des écrans aux images très animées et colorées qui donnent une autre dimension à la scène. Une pluie battante pour la ballade November Rain, ou encore un squelette fou-furieux conduisant une Mustang sur Nightrain, ces images transforment le show en une expérience à part entière. D’autant plus que le concert se passe dans un stade, ce qui rend la chose encore plus spéciale ! Le groupe a sorti le grand jeu avec à la fin un spectacle pyrotechnique avec en fond sonore l’épique Paradise City qui est repris en choeur par le public.

Pari gagné pour les Guns N’ Roses

Une communauté de fans toujours aussi fidèle, un show explosif et professionnel qui surpasse nos attentes, des jeux de scène imposants, les Guns N’ Roses sont plus en formes que jamais ! A voir les concerts d’aujourd’hui, nous ne pouvons qu’imaginer alors ce que c’était dans les années 90. Actuellement en Europe, les hard rockeurs s’envoleront par la suite aux Etats-Unis pour un second round de tournée américaine. Si vous vous trouvez à Vienne (Autriche), Nijmegen (Pays-Bas) ou encore Tel Aviv (Israël), ne ratez pas cette occasion en or. Il n’est pas sûr que l’on recroise les Guns de si tôt…

Setlist

It’s So Easy
Mr Brownstone
Chinese Democracy
Welcome To The Jungle
Double Talkin Jive
Better
Estranged
Live and Let Die
Rocket Queen
You Could Be Mine
New Rose 
This I Love 
Civil War 
Yesterdays 
Coma 
Johnny B. Goode/The Godfather (Slash solo)
Sweet Child O’ Mine
My Michelle
Wish You Were Here (Slash solo ft. Richard Fortus)
November Rain 
Black Hole Sun (Cover de Soundgarden)
Knockin’ On Heaven’s Door (Cover de Bob Dylan)
Nightrain
————————————————————
Sorry
Patience
Whole Lotta Rosie (Cover de AC/DC)
Don’t Cry
The Seeker (Cover de The Who)
Paradise City 

(Outro : You Know My Name de Chris Cornell

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply