Live Reports Reviews

Solidays 2018 : retour sur les moments rock du festival.3 min de lecture

La saison des festivals a bel et bien commencé sur le territoire ! Il y a deux semaines, deux pointures ont lancé les festivités : d’un côté, le Hellfest, plus grand festival de rock et de métal au monde, et de l’autre Solidays, le festival militant pour la lutte contre le sida qui fêtait ses 20 ans. Aujourd’hui sur Dust of Music, on vous parle du second et des concerts qui nous ont marqué !

C‘était l’événement parisien du dernier weekend de juin. Les Solidays ont réinvesti l’Hippodrome de Longchamp de la capitale pour fêter son 20ème anniversaire. L’organisation a pour cela rassemblé de très beaux artistes qui ont fait danser les 212 000 festivaliers recensés sur les trois jours de festival, un record ! On revient avec vous sur les moments phares de cette édition où le rock a bien brillé !

Shame, ces déjantés

La première journée du festival a débuté sur les chapeaux de roues avec le rock instinctif et sauvage de Shame. L’année précédente aux Solidays, The Strypes, groupe faisant partie de la nouvelle vague de rock anglais, avait fièrement porté les couleurs UK sur la scène Domino. Il va sans dire que Shame suit la même dynamique et les londoniens ont fait déchaîner les foules comme jamais avec leur post-punk, à base de pogos et slam du frontman Eddie Green.

Une valeur sûre : The Kills

Le duo emblématique de The Kills était également de la partie. Invités la veille par le groupe mythique Foo Fighters pour assurer leur première partie au Wembley Arena de Londres, Alisson Mosshart et Jamie Hince ont sauté dans leur bus direction Paris pour donner un superbe show aux Solidays. Le duo, plus complice que jamais, a donné un très bon concert bien que le public n’était pas vraiment au rendez-vous !

La sauvagerie de Thérapie Taxi

Un autre moment fort de cette édition des Solidays fut le set endiablé de la formation parisienne, Thérapie Taxi. Emmené par Adelaïde, Raphaël et Renaud, le trio retourne tout sur son passage et on connaît par coeur leurs tubes Hit Sale, Salop(e) ou encore Coma Idyllique. L’audience a répondu très présente pour leur set, au point de ne pas pouvoir s’approcher de la scène et rester en dehors du chapiteau de la scène Domino. Ce passage remporta un franc succès et affola avec une séquence love assurée par le chanteur Raphaël et une fan qui se sont roulés une belle galoche sur le titre Bisou Tendre.

Du punk avec Lysistrata

Ben, Max et Théo forment le trio rock Lysistrata à l’excellente réputation. C’est pour dire, on les compare à Foals, At The Drive-In ou encore Sonic Youth. Leur son punk a tout retourné sur son passage au festival de Longchamp et les trois garçons ont impressionné avec un set énergique.

Une belle clôture avec Two Door Cinema Club 

Les irlandais de Two Door Cinema Club ont finalement clôturer cette dernière journée des Solidays avant le set du soir, assuré par NTM. A base de tubes comme Bad Decisions, What You Know ou encore Undercover Martyn qui a ouvert les hostilités, le groupe a donné un show lumineux et dansant qui a ravit la foule.

Il va sans dire que le festival Solidays est devenu une référence de par la cause qu’il supporte mais sa programmation très éclectique qui est au goût de tout le monde. On se revoit en 2019 !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply