Playlist – Ce que j’ai écouté durant l’été 20228 min de lecture

Playlist – Ce que j’ai écouté durant l’été 20228 min de lecture

par Jennifer

Lors de mes envolées vers les champs de blé, j’aime entendre certaines mélodies qui me rendent nostalgique, comme d’habitude. En 2019, j’écrivais sur les beaux jours pour la première fois. Et en confrontant les deux textes, il est drôle d’y retrouver des similitudes, mais également le changement de mes groupes musicaux. Je vous laisse vous plonger dans ce que j’ai écouté durant l’été 2022 et comparer avec l’article précédent.

Ce que j’ai écouté durant l’été 2022

Cleopatra – The Lumineers

Le deuxième album de The Lumineers, Cleopatra a tourné en boucle dans la voiture lors de nos trajets de vacances. Cette année, il a pris la place de mon best-of préféré de Fleetwood Mac. L’histoire de l’opus m’a toujours touché et le titre Cleopatra en particulier. Quand vous traversez les champs de tournesols, sur les routes de campagnes, Cleopatra trouve sa position et s’y encre.

I was Cleopatra, I was taller than the rafters
But that’s all in the past love, gone with the wind
Now a nurse in white shoes leads me back to my guestroom
It’s a bed and a bathroom
And a place for the end

Ophelia – The Lumineers

Second morceau de The Lumineers, toujours sur le même album. Mon amour pour Ophelia n’est plus à prouver. Dès la première écoute en 2016, ça a été un réel coup de foudre musical. Six années plus tard, j’ai encore cette impression de l’entendre comme au premier jour. Peu importe les saisons, la période, les humeurs, Ophelia n’a pas d’espace-temps.

I, I, got a little paycheck
You got big plans and you gotta move
And I don’t feel nothing at all
And you can’t feel nothing small

Dust in the Wind – Kansas

C’est en 1978 que Dust in the Wind a vu le jour. Et en 2022, je l’écoute sans arrêt. Comment ne pas aimer les vibrations de ce morceau qui donne des envies de voyages ? S’y prête parfaitement pour des road trips. Fermant les yeux, les vibes hippies ont ce côté estival que j’affectionne tant en parallèle aux paroles que se trouvent être mélancoliques.

I close my eyes
Only for a moment and the moment’s gone
All my dreams
Pass before my eyes, a curiosity
Dust in the wind
All they are is dust in the wind

Jolene – Dolly Parton

Parce que l’été est fait pour se reposer et se ressourcer, en m’amusant, j’aime écouter des titres qui ne sont pas dans ma playlist annuelle. Jolene de Dolly Parton a ce côté jovial, insouciant que je souhaite avoir lorsque je suis en vacances. Classique musical, tout le monde devrait mettre play dessus quand il se sent nostalgique.

Your beauty is beyond compare
With flaming locks of auburn hair
With ivory skin and eyes of emerald green
Your smile is like a breath of spring
Your voice is soft like summer rain
And I cannot compete with you
Jolene

Little Lies – Fleetwood Mac

Comme vous le savez déjà, Fleetwood Mac représente énormément pour moi. J’ai dû me retenir de ne pas mettre tous les morceaux d’eux écoutés pendant mon été. Little Lies est mon dernier choix pour les dépeindre. Que dire de plus ? C’est une évidence et les années de carrière du groupe le prouvent.

Although I’m not making plansI hope that you understand there’s a reason whyClose your,Close your,Close your eyes

Burning Desire – Lana Del Rey

Grande admiratrice de Lana Del Rey et ayant connaissance de l’intégralité de sa discographie, je peux affirmer que Burning Desire est son morceau le plus chaud, se prêtant parfaitement à l’été. Bien qu’il m’arrive de ne pas écouter sa musique pendant de longues périodes, je ne peux m’empêcher d’avoir une oreille attentive dès les premières secondes de sa mélodie.

Every Saturday night I seem to come alive for you, babySanta Monica, I’m racing in the lights for you, babyI drive fast, radio blares, have to touch myself to pretend you’re thereYour hands were on my hips, your name is on my lipsOver over again, like my only prayer

She Wants To Know – Half Moon Run

Parfaite en toute saison, She Wants To Know se trouve être une habituée de mes playlists. Elle s’enchaîne à la perfection après Burning Desire, de par son côté, que je lui découvre, sensuelle et séduisante. Il faut avouer que la voix de Devon Portielje arrive à me charmer avec facilité.

I’m guessing that it happens all of the timeThrough no fault of mineBut she can turn it aroundAnd she wasn’t like the best thing under the sunBut yeah, i guess i needed to learn from herI guess i need to open up and let it all out!

Need You Tonight – INXS

Classique musical, ce titre datant de 1987 figure encore aujourd’hui parmi mes chansons favorites de cette période. L’envie de boire un verre en dansant, l’esprit dans les étoiles, au rythme des mesures est une réalité. Need You Tonight, avec son titre, pose les bases d’une soirée estivale réussie.

So how do you feel? I’m lonelyWhat do you think? Can’t think at allWhat you gonna do? Gonna live my lifeHow do you feel? I’m lonelyWhat do you think? Can’t think at allWhat you gonna do? Gonna live my life

Air Is Free – Johnossi

Johnossi a le don de toujours réussir à jaillir des pépites chantantes. Air Is Free n’a pas fait exception lors de sa propre sortie, en 2017. Cinq années plus tard, elle trouve constamment sa place pendant mes sessions musicales. Si le mode aléatoire de mon application me la propose, ainsi je lui obéis et je l’écoute avec passion.

I never was a lonely drifterSlow brained cheaterLive for the money nowI never was afraid to speak my mindBaby’s got a baby sitterA cocaine dealerStack up the money now

I Am – Jamie Bower

Plus récente, I Am a vu le jour courant août. Fan de l’ancien groupe de Jamie Bower, Counterfeit, j’ai suivi son parcours solo de prêt. Plus sombre, ténébreux, il a été évident que mon cerveau valide ce nouveau projet. Les violons glissant sur la voix rocailleuse de son interprète sont un mélange qui se fait de plus en plus rare actuellement et pourtant, la combinaison marche.

I’m the devotion to the preacher, I’m the priest you want
I’m on the front side of the fire side in the moonlit dark
I’m an angel, I’m the patron of the crash of sword
I’m an omen, I’m a showman, I’m the holy lord

sTraNgeRs – Bring Me The Horizon

Passer une période sans Bring Me The Horizon n’est pas prévu dans mon emploi du temps. Comme souvent avec eux maintenant, j’ai eu besoin d’une durée d’adaptation pour apprivoiser sTraNgeRs pour finalement, l’écouter en boucle, au bord de l’eau, seule face à la nature.

Well, I guess my guardian angel missed the memo‘Cause we’re walking on razors againAnd we swore to God we’d never let this happen, noWe’ve dragged ourselves through hell and we’ll be damned if we go back

transparent soul – Willow feat. Travis Barker

Validation à 100 % pour le nouveau style musical de Willow. S’offrir Travis Barker à la batterie est un cadeau qui fera toujours plaisir aux nostalgiques de Blink-182 comme je le suis. Ce duo marche et j’en redemande chaque saison.

I don’t fucking know if’s a lie or it’s a fact
All your little fake friends will sell your secrets for some cash (Hey, hey)
Smile in my face, then put your cig out on my back
If you ever see me, just get to runnin’ like the Flash

There Was Sun – Nothing But Thieves

Merci Conor Mason pour cette voix si angélique qu’elle me plait en toutes circonstances. L’impression d’entendre de la poésie à chaque poussée de voix. Puis parlons de l’instrumental qui n’a, à mes yeux, pas de défauts. Les deux éléments sont faits pour se rencontrer et proposer There Was Sun.

Some days I feel somewhere else or somewhere in betweenSome days I don’t feel a thing at allNow I’m pulling back the screen to let the future inThe light comes flooding inThe light comes flooding in

Fire Escape – Call Me Karizma

Ma découverte de 2022 est Morgan Parriott, connue sous le nom de Call Me Karizma et si vous ne le connaissez pas encore, je vous conseille de vous pencher immédiatement sur son projet artistique. Gros coup de cœur, en particulier pour Fire Escape qui a trouvé tout de suite sa place parmi les morceaux que j’écoute le plus souvent.

Social attractions
Hope no one notices me standin’ alone by the bathroom
I’m just emotionally damaged
Yeah, I fall in love with a stranger, a hopeless romantic, yeah
I don’t wanna make small talk, I don’t wanna begin
Actin’ like we give a fuck, fakin’ like we are friends, yeah
I don’t wanna make small talk, this is where it ends
This is where it ends ’cause

fleabag – Yungblud

Oui, d’accord, je me confesse et avoue n’avoir écouté actuellement que fleabag de Yungblug durant 2022, comme l’année précédente. Je ne serais pas étonnée de la revoir en avant dans mon résumé de l’année par Spotify. Mais que voulez-vous, quand un chef-d’œuvre est proposé à la population, il faut l’honorer.

I dance ’round the truthI’ll be a ballerina boy for youNo matter what I doYou twist my words and get confused
So I fade and I fadeAnd every time I try to change, to changeI stop

Et toi, quel(s) titre(s) as-tu le plus écouté pendant l’été ?

Liked it? Take a second to support Jennifer on Patreon!

Laisse un commentaire