Albums Reviews

Greta Van Fleet : un premier album efficace et prometteur qui laisse entrevoir l’affirmation future d’une identité propre.4 min de lecture

Le premier album de la nouvelle sensation rock Greta Van Fleet,  Anthem Of The Peaceful Army est sorti vendredi dernier. Le groupe se produit ce soir à l’Elysée  Montmartre pour un concert sold out, mais pour vous consoler, on vous parle de leur opus très attendu sur Dust of Music !

Date de parution  19 octobre
Genre  Rock
Label Republic Records
Titres (Durée)  10 (45:53)

Leur nom est sur toutes les lèvres des férus de rock n’ roll. Mais qui se cache derrière Greta Van Fleet, ce groupe revival du rock des années 70 qui suit la lignée de Led Zeppelin ? La formation été formée à Frankenmuth au Michigan en 2012 ; elle est composée de la triade fraternelle Kiszka avec Joshua, Samuel et Jacob respectivement au chant, à la guitare et à la basse. Kyle Kauck se charge de la batterie à l’époque et le groupe enregistre trois morceaux Cloud Train, Standing On et Highway Tune qui est par ailleurs devenu l’un de leurs titres phares.  Un an plus tard, Kyle quitte le groupe pour laisser sa place au batteur actuel, Danny Wagner. Après deux EP sortis en 2017, Black Smoke Rising et From The Fires, la formation sort son premier album studio très attendu, Anthem Of The Peaceful Army. Un album attrayant et agréable à l’oreille avec des instrumentalisations travaillées qui restent dans les lignes du rock des 70s, mais malheureusement pas transcendant.

On débute avec Age Of Man, qui est sans aucun doute l’un des titres phares de cet album. Comparé aux autres chansons, ce titre est davantage mystique et progressif et nous fait penser à Pink Floyd à certains moments. Les paroles mystiques voire ésotériques que chante Josh nous plongent dans une certaine quête spirituelle et collective, comme une invitation à un voyage qui nous changera à jamais et peut être est-ce ce que recherche le groupe avec Anthem Of The Peaceful Army

Cependant, comme énoncé un peu plus tôt, cet opus n’est pas aussi surprenant qu’on ne le pensait. En fait, on le ressent comme une sorte d’hommage. Il va sans dire que l’inspiration tirée de groupes de cette époque dans la musique saute aux yeux à l’image des titres qui suivent, The  Cold Wind et When The Curtain Falls, ou encore un peu plus tard Lover, Leaver dont la structure musicale et le rythme nous font clairement penser à Whole Lotta Love de Led Zeppelin. Le style musical est un premier point, le second réside dans la voix si singulière et puissante de Josh Kiszka qui ressemble de manière troublante à celle du frontman de Led ZeppelinRobert Plant. Ses envolées nous empêchent de trouver le moindre défaut, même si certains diront que Josh en fait trop. Mais que voulez-vous, il est très bon et son talent est indéniable. Néanmoins, il sera intéressant de voir si son charisme sur scène est à la hauteur de la fougue ressentie en l’écoutant sur l’album.

A côté des mastodontes bourrées de guitares saturées, des titres un peu moins entraînant à l’image de Watching Over avec sa jolie ligne de basse ou encore Brave New World qui s’avère être un peu plus sombre dans la musicalité. Enfin, la guitare électrique est troquée contre l’acoustique dans des titres plus « simples » à l’image de Mountain Of The Sun, The New Day ou encore Anthem. On remarquera la petite ballade bluesy et mielleuse You’re The Onequi sera efficace pour des séances de chopes au coin du feu cet hiver. 

Greta Van Fleet livre un opus très plaisant qui montre le grand potentiel de ces jeunes musiciens du Michigan. Rien de bien nouveau dans le genre car peut-être tout a déjà été fait et assuré par des dirigeables comme Led Zeppelin, qui est omniprésent dans la musique de GVF. Mais il faut remarquer tout de même la maîtrise des jeunes frères Kizska en particulier Sam (basse) et Jacob (guitare) qui ont des jolies idées en terme de composition et de musicalité. Danny Wagner quant à lui, nous offre de beaux passages à la batterie, mais on est loin de John Bonham. On ne peut qu’espérer pour la suite que la formation s’affirme davantage avec peut-être un son plus propre avec quelques innovations à apporter dans le genre, ils en sont  bien capables.

Note : 3,5/5

Tracklist

Age Of Man
The Cold Wind
When The Curtain Falls
Watching Over
Lover, Leaver 
You’re The One
The New Day
Mountain Of The Sun
Brave New World
Anthem
Lover, Leaver (Taker, Believer)

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply