Live Reports Reviews

La folie des Britanniques pour Cage The Elephant.4 min de lecture

Cage The Elephant. 20.01.2017
Brixton O2 Academy. Londres

Quoi de plus excitant que de fêter un de ses anniversaires avec le concert d’un de ses groupes favoris? Et bien j’ai la réponse pour vous, rien. C’est pour cela que j’ai décidé de m’aventurer à Londres avec mon acolyte Jessica pour participer au concert de Cage The Elephant dans cette sublime capitale, reine de la musique. C’est donc la direction de la salle Brixton O2 Academy que nous avons prise pour nous y rendre.

Il est 18h quand je décide d’aller à la salle Brixton O2 Academy avec Jessica afin de voir le monde déjà en train d’attendre le concert tant attendu. Autant vous dire tout de suite qu’il y a beaucoup de monde et que je ne m’y attendais pas. Sûrement parce que Cage The Elephant est un des meilleurs groupes en live et les britanniques veulent vivre ça lors de leur dernière date au Royaume-Uni. Pour patienter, Declan McKenna entre sur la scène du Brixton et nous propose des titres comme Paracetamol. Ses nombreux titres engagés séduisent le public présent dans la salle. Nous pouvons dire que la salle est complète lors de l’arrivée de Spring King, de nombreux mouvements de foules, assez violents, se font alors qu’il n’y a pas lieu d’être. C’est à la limite du manque de respect entre les gens, chose dont nous n’avons pas forcément l’habitude en France! C’est donc dans l’incapacité de bouger, même les bras, que nous profitons de ce groupe qui sait se faire une place dans le cœur des fans venus assister au concert de Cage The Elephant.

Les américains, nominés aux Grammys, arrivent enfin sur la scène et en écoutant quelques anglais présents ce soir, la salle du Brixton Academy n’avait pas autant vibré depuis un long moment. L’excitation de la fosse se fait sentir dès les premières notes de Cry Baby ainsi que l’arrivée mouvementée de Matt Shultz. Il saute partout et va courir sur scène durant tout le concert. Je savais déjà que Matt avait de l’énergie et de le voir donner de nouveau tout ce qu’il a en lui malgré la fatigue, est une preuve de professionnalisme. Shultz n’hésite pas à jouer avec son public et s’y jetera à la fin du concert. Il le fait d’ailleurs beaucoup moins que lors des dernières tournées, et à la puissance du public, on comprend ! Par ailleurs, j’ai peu vu le groupe sur scène, j’ai passé mon temps à essayer de ne pas tomber à terre pendant que d’autres se font marcher dessus, un peu dangereux! Mais je peux de nouveau confirmer que lors de ce concert, Brad Shultz est un vrai guitariste et un performeur, il arrive à notre convaincre de la passion avec laquelle il joue et passe ses concerts. Le talent c’est de famille!
Mettant en avant des titres de leur dernier album Tell Me I’m Pretty comme Cold Cold Cold, dont le clip est sorti il y a peu de temps ou bien Mess Around et Trouble, Cage The Elephant performe des titres plus anciens et mythiques à l’image de Back Against the Wall, Come a Little Closer ou encore le grand titre Cigarette Daydreams, dont les admirateurs du groupe chantent à s’en rompre les cordes vocales. Matt Shultz jouera le titre Right Before My Eyes figurant sur l’album Thank You, Happy Birthday datant de 2011. Moment durant lequel le public a su se calmer et écouter la voix si enivrante de ce chanteur. Il n’y a rien à redire à la setlist de cette tournée, mêlant titres appartenant à tous leurs albums.
Le concert de Cage The Elephant nous prouve une nouvelle fois que ce groupe est l’un des meilleurs sur scène et que rien ne peut les arrêter. Le jeu de guitares des membres, le son de la batterie, le clavier, la voix de Matt Shultz, toutes les informations qu’ils donnent aux fans arrivent à nous faire penser cela. Il est pas impossible de se dire que Matt a des airs de Mick Jagger au top de sa jeunesse, nous lui souhaitons le même succès et avons hâte de les retrouver quelques jours plus tard chez nous, à Paris!

Setlist

Cry Baby
In One Ear
Spiderhead
Aberdeen
Take It or Leave It
Too Late to Say Goodbye
Cold Cold Cold
Trouble
Ain’t No Rest for the Wicked
Mess Around
Punchin’ Bag
Telescope
Back Against the Wall
It’s Just Forever
Come a Little Closer
———————————————
Right Before My Eyes
Cigarette Daydreams
Shake Me Down
Teeth

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply