Mes 10 titres préférés de Bring Me The Horizon11 min de lecture

Mes 10 titres préférés de Bring Me The Horizon11 min de lecture

par Jennifer

Bring Me The Horizon est un de mes groupes préférés et ce depuis le début de mon adolescence. Après un bon bout de chemin avec eux, j’ai eu envie de me poser la question suivante : « Quels sont mes titres favoris du groupe ?« . Une question à laquelle j’avais déjà répondu pour Cage The Elephant et Lana Del Rey.

Il n’est pas simple de choisir seulement quelques morceaux d’un groupe quand il a toujours été présent dans nos playlists. J’ai envie de tout mettre et d’expliquer une par une les raisons de mon choix. Pourtant, après plusieurs semaines, j’ai réussi à enfin me décider sur des titres. Comment ai-je fait réussi à résister, et ne pas modifier ma liste ? Je ne saurais vous le dire ! Je vous embarque avec moi dans l’univers complexe de Bring Me The Horizon.

Mes 10 titres préférés de Bring Me The Horizon

10 – Pray for Plagues

Les origines de Bring Me The Horizon commencent avec Pray for Plagues pour moi ! C’est le titre qui m’a fait découvrir le groupe lors de ma douzième année sur terre, en 2006. Un peu violent et brouillon, les premiers essais des britanniques ont tout de même réussi à me séduire malgré mon jeune âge. La signification de ce morceau pour mon côté nostalgique n’est pas à remettre en question. Et même si aujourd’hui, j’ai quelques fois du mal à l’écouter entièrement, Pray for Plagues reste LE morceau qui a réussi à me faire tomber dans les bras d’un des groupes que j’aime le plus dans ma vie musicale.

« Close your eyes.
Pray for plagues.
Cleanse this earth
Bring our doomsday.« 

9 – The Sadness Will Never End

C’est deux ans plus tard que le meilleur album du groupe sort, Suicide Season. J’ai eu envie de ne parler que des morceaux qui y figurent, mais je me suis ravisée. The Sadness Will Never End est celui qui me parle le plus à ce niveau de l’article. De plus, le clip est une merveille à mes yeux. Il est impossible pour moi de ne pas me souvenir des nombreuses performances lives de Bring Me The Horizon sur ce titre. La folie des fans dans le public, montant sur scène pour se jeter de nouveau dans une fosse surexcitée. Je me suis brûlée les poumons à hurler les paroles et encore maintenant, je ne peux m’empêcher de le faire. La voix de Sam Carter, leader dArchitects, ajoute un côté mélodieux à la puissance de cette d’Oliver. Un mélange dont je ne me lasserais sûrement jamais.

« Our legs begin to break
We’ve walked this path for far too long
My lungs begin to ache
But still we carry on
I’m choking on my words
Like I got a noose around my neck« 

8 – Happy Song

Happy Song est un de mes morceaux favoris de BMTH ! Pourtant, j’avais des aprioris sur l’album That’s The Spirit sorti en 2015. Mais j’ai eu la vague impression de retrouver le groupe que j’aimais tant les années précédentes. L’ambiance violente et les paroles d’Oliver Sykes ont toujours fonctionné avec moi. En live, j’ai compris que l’impact d’Happy Song serait bien plus important que la durée de la chanson.

« Every now and again we get the feeling
And the great big void inside us opens up
And I really wish that you could help
But my head is like a carousel and
I’m going round in circles, going round in circles« 

7 – Sugar Honey Ice and Tea

Et pourtant, ce morceau figure sur l’album que j’ai le plus détesté, qui l’aurait cru ! Sorti en 2019, Amo est l’opus qui m’a fait grincer des dents, comme beaucoup de fans de la première heure. J’ai été en colère, je n’ai plus voulu écouter. Par la suite, je lui ai donné une nouvelle chance, l’ai écouté de nouveau et après des semaines de déni, j’ai commencé à en apprécier quelques morceaux, voire même d’avoir un coup de cœur pour certains. Le changement fait du bien et je ne suis pas restée bornée dans mes idées musicales. Sugar Honey Ice and Tea est LE titre pour lequel j’ai eu un énorme coup de cœur. Selon Spotify, c’est celui que j’ai le plus écouté en 2019, sans surprise.

« Don’t move a muscle
No, we can’t have a struggle
But the « situation is in control »
So play pretend that it’s all good« 

6 – Fuck feat. Josh Franceschi

Figurant sur l’album There Is a Hell, Believe Me I’ve Seen It. There Is a Heaven, Let’s Keep It a Secret en 2010, Fuck est aussi violent à l’oreille que tendre dans ses paroles, selon moi. Bien que la chanson parle clairement d’un coup d’un soir, en y réfléchissant plus profondément, j’y vois un double sens. La voix de Josh Franceschi apporte de la douceur. Et puis, parlons des instruments qui donnent l’impression de se briser en mille morceaux sous les doigts des membres du groupe. La perfection sonore à mes oreilles !

« Let’s fuck, till the sun comes up
Because we haven’t got long, but we got enough
A night to remember
A day to forget
(Don’t stop till we pirouette)« 

5 – Alligator Blood

Pour moi, Alligator Blood est LE morceau de Bring Me The Horizon qui est le plus violent ! Pourtant, les connaissant, ils ont fait bien pire niveau scream et sonorités. Il est possible que mon avis soit influencé par le fait que c’est une période que j’aime beaucoup dans la discographie du groupe. La cinquième position est largement méritée quand on sait à quel point je suis nostalgique des anciens morceaux, qui me rappellent des sensations et des souvenirs oubliés.

« Let’s play a game of Russian roulette,
I’ll load the gun, you place the bets.
Tell me, who will make it out alive.« 

4 – Shadow Moses

On attaque les choses sérieuses ! Shadow Moses se trouve sur l’albumSempiternal, qui est à la seconde place dans mon classement personnel des meilleurs opus de Bring Me The Horizon. L’album entier est un délicieux gâteau et Shadow Moses est la cerise qui se trouve dessus. J’ai passé des heures à m’arracher la voix, hurlant les paroles chez moi, en voiture, durant les concerts. Je ressens beaucoup d’émotions dès les premières notes et jusqu’à la dernière seconde.

« Can you tell from the look in our eyes?
We’re going nowhere
We live our lives like we’re ready to die
We’re going nowhere« 

3 – Diamonds Aren’t Forever

Si je vous dit que j’aurais pu avoir Diamonds Aren’t Forever de tatoué sur le dessus de la poitrine quand j’avais 15 ans vous me croyez ? Et bien non, c’était la mythique phrase de la chanson : « I refuse to close my eyes » ! Une phrase qui a un double sens, et bien plus encore !
Ça été mon morceau préféré du groupe pendant des années, sûrement un des titres que j’ai le plus écouté dans ma vie, tous artistes confondus ! Impossible de ne pas le retrouver dans le top 3 de mon classement. J’ai hésité entre la troisième et la première position. Et je pense, que quand on aime autant de morceaux chez un groupe, il reste difficile de choisir nos préférés.

« I refuse! I refuse!
I refuse to close my eyes
I have loved, and I have lost
I have turned, and I have tossed
I have listened, and I have watched
I’ve gave into this for long enough« 

2 -Antivist

J’ai longtemps hésité à mettre Antivist en première position mais mon cœur en a décidé autrement. Pour moi, ce titre est un grand classique de la discographie du groupe. Tout ce qu’il représente musicalement EST Bring Me The Horizon. Pourtant, le morceau date « seulement » de 2013 et de l’album Sempiternal qui reste un de leur meilleur opus. Quand ils se décident de la jouer de nouveau en live, j’ai obligatoirement des frissons. Nostalgie, souvenirs, amour pour la musique… Le combo parfait pour moi, vous le savez déjà.

« Middle fingers up if you don’t give a fuck
I’m sick to death of swallowing every single thing I’m fed
Middle fingers up if you don’t give a fuck
You think you’re changing anything? Question everything« 

1 – The Comedown

Il est là le meilleur morceau de Bring Me The Horizon ! The Comedown reste pour moi un éternel favori de ma discographie. Les débuts du groupe, les instruments hurlant sous les paroles pas très joyeuses d’un Oliver Sykes énervé. Quel bon mélange de leur part. C’est une des raisons qui m’a faite tomber amoureuse musicalement d’eux, comme j’ai déjà pu le dire plusieurs fois. Mais ce titre pourrait me faire pleurer de joie, c’est un sentiment que je ressens rarement et qui a le mérite de me rendre émotive en plus de nostalgique. Je pourrais l’écouter jusqu’à la fin de ma vie, me rappelant ma folle jeunesse, à pogoter dans de nombreux concerts.

« Just like the living dead, I’ve got a taste for something.
And I dont want it, I just need it,
And I cant believe that its getting harder just to feel alive,
Its getting harder just to feel alive.« 

Bonus

Obey feat. Yungblud

Vous avez vraiment cru que j’allais m’arrêter à 10 titres alors que je parle d’un groupe qui m’a suivi toute ma vie ? Pourtant sceptique d’écouter les nouveautés du groupe, un des premiers titres pour annoncer Post Human: Survival Horror fût Obey en duo avec Yungblud. J’ai été agréablement surprise d’accrocher dès les premières notes. Quelle belle surprise dans ce duo au clip robotique. Ce n’est pas seulement le fait d’avoir aimé la musique qui m’a donné envie de l’ajouter en bonus ; mais plutôt car j’ai ressenti les mêmes frissons que j’avais pu avoir au début de leur carrière, quand j’avais 12 ans.

« Think I’m losing my fucking mind
Don’t know where to turn, now I’m blind
Destroy yourself, it feels so good to fade away
Why do you wanna hurt yourself?
Die for something else?
Don’t let your conscience get in the way« 

Kingslayer feat. Babymetal

Et comme je suis généreuse, encore une petite dernière pour la route. Toujours disponible sur le dernier EP, Kingslayer est un duo avec le groupe japonais Babymetal. Les trois japonaises apportent leur patte à ce morceau, mélangeant les sonorités J-pop avec le metalcore de Bring Me The Horizon. Jamais j’aurais cru pouvoir entendre ce mélange un jour dans leur discographie. Et pourtant, c’est fait et j’ai adoré ! J’ai oublié tous mes aprioris et j’en suis ravie !

« Get the fuck up, wake the fuck up
Wipe the system and back the fuck up
You’re a puppet, when they cut your strings off
Don’t comе crawling back« 

DiE4u, le nouveau single

En réalisant ce top, un nouveau titre du groupe a vu le jour, DiE4u, autre chef-d’œuvre de Future Emo, parfait pour eux ! Oliver Sykes a dit de celui-ci :

« DiE4u est une chanson sur les obsessions toxiques, les vices et les choses dont on ne peut se défaire. Je pense que beaucoup de gens ont traversé des épreuves très similaires lorsqu’ils étaient enfermés, se retrouvant face à face avec eux-mêmes et voyant qui ils sont vraiment et ce qui est important. Cette chanson est triomphante et émouvante pour moi, car c’est à ce moment-là que j’ai réalisé que je devais me débarrasser de ce qui n’était pas bon et faire le choix de m’améliorer. Elle est également liée à un thème plus profond, qui est celui de la société et la façon dont nous devons nous traiter, nous traiter les uns les autres et traiter le monde.« 

La volonté de Bring Me The Horizon de repousser ses propres limites créatives pendant la pandémie se ressent avec leurs dernières sorties musicales. Par ailleurs, le clip de DiE4u a été réalisé par Oliver Sykes lui-même et enregistré à distance. Oli étant bloqué au Brésil et Jordan Fish au Royaume-Uni.

Une discographie me touchant en plein cœur

Bring Me The Horizon fait partie de ma vie depuis des années, et je ne sais pas si j’arriverais à m’en passer un jour. Il y a beau avoir des crises de doutes, des choses que je n’aime pas, je m’y force et termine toujours par comprendre leur direction et l’apprécier. Les souvenirs de mon adolescence restent accrochés à eux, et encore aujourd’hui, leur musique me fait du bien. Alors certes, quelques titres ne présentent par l’intégralité de leur palette musicale, mais je pense avoir réussi mon top de mes titres préférés du groupe d’une jolie manière, celle du cœur.

Laisse un commentaire