Top 10 animes : mes musiques préférées !19 min de lecture

Top 10 animes : mes musiques préférées !19 min de lecture

par Laura

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de ce qui rythme mon quotidien depuis quelques mois : les animes ! 

J’ai en effet commencé à regarder des animes à la fin de l’été 2020 et tout particulièrement durant le deuxième confinement. Je ne m’y étais jamais essayé de trop avant, par manque de temps. Ce confinement ainsi que la fin de mes études ont signé l’occasion rêvée de débuter dans le milieu (il fallait bien tenter de tirer du positif de la situation). Et j’y suis devenue complètement accro !

Les animes représentent un véritable pilier de la culture japonaise. Ce sont des œuvres à part entière, de part leurs histoires respectives, mais aussi très souvent de part la beauté de leur animation. Les studios d’animation japonaise délivrent un rendu créatif magnifique, chaque studio ayant très souvent sa « patte » artistique qui lui est propre et bien reconnaissable.

Je pense que 3 éléments importants permettent de caractériser un anime :

  • L’histoire en elle-même bien sûr, très souvent adaptée depuis celle d’un manga.
  • Le dessin et l’implication artistique du studio d’animation responsable de son développement.
  • Les chansons d’opening, d’ending et toute sa bande son originale qu’on appelle OST.

Eh oui ! On oublie pas la musique dans tout ça ! Car si on peut immédiatement reconnaître un anime par son visuel, c’est également le cas si l’on connait parfaitement la bande son qui l’accompagne.

PLACE AU TOP 10 ANIMES 

J’aimerais partager avec vous quelques animes dont les titres associés sont parmi mes préférés. Des titres rocks, des classiques orchestrés, des plaisirs coupables… que ce soit un titre d’opening ou plusieurs musiques d’OST, il n’y aura pas vraiment de classement entre mes propositions. Il s’agira tout simplement d’un partage libre de mes préférences, accompagné de petits descriptifs qui je l’espère vous rappelleront des souvenirs sympas ou vous rendront curieux !

BANANA FISH

Banana Fish est un shōjo manga publié entre 1985 et 1994. Il est adapté en 24 épisodes par le grand studio d’animation japonaise MAPPA, en 2018. Enorme coup de cœur !

Synopsis : L’histoire débute en 1973 lorsqu’un soldat américain perd la tête et blesse ses compagnons. Il fait mention dans sa folie de « Banana Fish ». Plus de 10 ans plus tard, le jeune chef de gang Ash Lynx croise à New York un homme agonisant qui mentionne « Banana Fish » à son tour. 

Mêlant lutte de gangs, violence, drogue, perversion des pouvoirs et quête de vérité, Banana Fish est un anime controversé d’action et d’amitiés fortes, qui ne déçoit pas.

En terme de bande son, mes coups de cœur se portent sur les deux musiques d’ending dont j’ai particulièrement apprécié le côté rock et emo !

Prayer X – King Gnu

Prayer X est une chanson du groupe de rock japonais King Gnu et est entièrement interprétée en japonais. Bon d’accord j’admets, ce n’est pas la chanson la plus joyeuse pour débuter ce top. Cependant les sujets abordés ici traduisent bien à quel point les choix de musiques complètent ou soulignent les thématiques principales des histoires d’animes, ou encore celles propres aux personnages.

Ici, des thèmes autour de la santé mentale, de l’anxiété et de la paranoïa qui sont également accentués dans le clip d’animation vidéo accompagnant la chanson.

 

RED – Survive Said The Prophet

Un réel coup de cœur. C’est le groupe de style emo-hardcore japonais Survive Said the Prophet qui interprète en anglais la chanson RED. On peut la retrouver sur le second ending de l’anime. Et c’est clairement cette nostalgie un peu emo qui m’a séduite immédiatement. Les guitares semblent retranscrire une douleur sourde, presque mélancolique, qui atteint son apogée lors du bridge avec quelques screamos. Encore une fois, la chanson apparait comme un écho aux sentiments de Ash Lynx, le personnage central.

    

BLEACH

Bleach est un schōnen en 366 épisodes adapté du manga du même nom. L’anime est l’œuvre du studio japonais Studio Pierrot et est diffusé de 2004 à 2012 selon 16 arcs.

Synopsis : L’histoire suit les aventures d’Ichigo Kurosaki après avoir acquis les pouvoirs d’un Shinigami à l’âge de 15 ans. Comme un « dieu de la mort », ses nouveaux pouvoirs conduisent à défendre les humains contre les mauvais esprits et à guider les âmes décédées vers l’au-delà. Les aventures d’Ichigo et ses compagnons contre divers ennemis se déroulent sur plusieurs arcs narratifs originaux et indépendants.

Bleach est définitivement l’un de mes animes préférés, certains arcs étant cependant bien meilleurs que d’autres. L’anime possède bien sûr sa bande son originale, ainsi que des chansons d’opening et d’ending différentes pour chacun des arcs. Et c’est celle de l’ending 2 qui a particulièrement retenu mon attention !

Thank You!! – Home Made Kazoku

Un rap groovie des années 2000, ça fait du bien ! Thank You!! est un titre sorti en 2005, interprété par le trio de hip-hop japonais Home Made Kazoku. Une guitare mélodique en intro, puis un rythme dansant avec des paroles essentiellement en japonais – tout de même agrémentées de quelques mots d’anglais. Cette chanson est un pur plaisir, presque coupable, mais qui me met toujours de bonne humeur de bon matin !

   

JUJUTSU KAISEN

Jujutsu Kaisen est un coup de cœur pour beaucoup de fans d’animes ! Toujours en cours de création et de diffusion, Jujutsu Kaisen est un shōnen développé par les studios MAPPA. On peut retrouver chaque vendredi sur Crunchyroll, un nouvel épisode des 24 constituant cette première saison.

Synopsis : Yuji Itadori, un lycéen lambda, trouve un jour dans son lycée la relique scellée d’un puissant fléau. Les fléaux étant créés à partir des émotions négatives des humains, les reliques sont disposées à des endroits stratégiques afin de protéger les humains de ces émotions. On contre ainsi le mal par le mal. Les exorcistes, eux, existent afin de protéger les humains de ces fléaux. Itadori qui avale la relique lors d’un combat, est alors forcé de devenir un exorciste réceptacle d’un fléau dangereux.

L’opening réalisé par MAPPA pour cette saison est tout particulièrement incroyable. D’un visuel magnifique, il est souligné par une musique signée Eve.

Kaikai Kitan – Eve

Avec un refrain entêtant, Kaikai Kitan est vraiment trop trop cool. La chanson est interprétée par Eve, un jeune compositeur et chanteur japonais. Elle sort en 2020, en même temps que débute l’anime. On y retrouve un rythme rapide et dansant, un peu rock, qui nous séduit rapidement. Les openings durent généralement 1 minute 30, cependant la version longue de la chanson est également agrémentée de parties plus hip hop où le rythme est ralenti et la voix rapée du chanteur plus low.

   

HUNTER X HUNTER

Quel grand classique ! Que vous soyez fan d’animes ou non, vous avez très certainement déjà entendu parler d’ Hunter x Hunter. Le manga débuté en 1998 et actuellement toujours en cours, a été adapté en anime une première fois de 1999 à 2001, puis une seconde fois par Madhouse de 2011 à 2014. Cette seconde adaptation est constituée de 148 épisodes.

Synopsis : Gon Freecs rêve de devenir hunter à l’age de 12 ans et de rejoindre ainsi ces citoyens d’élite autorisés à faire quasiment tout ce qu’ils souhaitent sur simple présentation de leur carte de membre. L’examen de hunter annuel confronte alors Gon à ses premières aventures, et le fait par la même occasion rencontrer ses futurs compagnons, comme ses futurs ennemis. Gon et son nouvel ami Killua traversent alors diverses aventures challengeantes au fil des arcs !

Hunter x Hunter fait parti de ces animes dont la bande son demeure culte. Chaque titre accompagne parfaitement un personnage, une ambiance, comme un complément identitaire, et ce tout au long des différents arcs narratifs. Je pense évidemment à tout l’album de Yoshihisa Hirano. J’ai choisi de ne sélectionner qu’un seul titre à vous partager, mon préféré !

Kingdom of Predators – Yoshihisa Hirano

Kingdom of Predators représente pour moi l’un des plus beaux thèmes musicaux qu’il m’ait été donné d’écouter. Il s’agit d’une courte oeuvre orchestrale, délicate et puissante, traduisant des émotions douloureuses avec toujours quelques notes d’espoir. Absolument magnifique. Il est impossible de ne pas avoir des frissons à son écoute ! L’OST 3 est encore plus incroyable interprété par l’Orchestre Philharmonique de Thailand. Retrouvez l’entièreté de la Suite Symphonique de Yoshihisa Hirano ci-dessous !

        

L‘ATTAQUE DES TITANS

Passons aux choses sérieuses : l‘Attaque des Titans – ou plus communément SNK, mon anime préféré de tous les temps et l’anime où tous les fans s’accordent à dire qu’il s’agit DU chef d’œuvre de la décennie ! Il s’agit d’un schōnen écrit par Hajime Isayama entre 2009 et 2021. Les 3 premières saisons de l’anime sont développées par Wit Studio dès 2013, puis MAPPA prend le relai avec la saison finale. Cette dernière est d’ailleurs toujours en cours de diffusion, et vous pouvez retrouver un nouvel épisode des 16 prévus, tous les dimanches soirs sur Wakanim.

Synopsis : En l’an 845, les titans refont soudainement leur apparition autour du district de Shiganshina et détruisent le mur qui protégeait sa population. Eren qui voit alors sa mère dévorée, décide de suivre avec ses amis la formation qui lui permettra d’intégrer les bataillons d’exploration et combattre les titans. Lorsque ces derniers font de nouveau leur apparition, la lutte qui s’engage entraine de nouveaux blessés, et un mystérieux titan qui se bat aux côtés des soldats fait alors son apparition… reconquête des murs, mystère sur l’origine des titans, l’Attaque des Titans est une histoire complexe et violente qui fascine.

Comme pour Hunter x Hunter, l’OST de l’Attaque des Titans est une œuvre à part entière ! Une bande son orchestrale, parfois rock, dont chacun des titres s’accorde parfaitement à la scène qu’il accompagne. Sans oublier la fameuse Shinzou wo Sasageyo! de Linked Horizon qui accompagne l’opening de la saison 2 et sert de véritable anthem à tous les fans ! Toute la bande son est vraiment incroyable, alors voici pour vous une sélection de deux de mes titres favoris.

(et ça, c’est juste pour le plaisir… Sasaageyoooo Sasaaageyoooo ! )

Vogel Im Kafig – Hiroyuki Sawano

J’ai lu une fois en commentaire Youtube une personne qui disait « Si cette chanson ne joue pas à mes funérailles, je n’y vais pas ». Voilà. J’aurais clairement pu écrire ce commentaire. Vogel Im Kafig est de ces chansons qui vous prennent à la gorge et habitent tout votre être à leur écoute. Tout simplement fabuleux. Le titre original de Hirayuki Sawano dure 6 minutes 20 et associe une pièce orchestrale avec un thème chanté par l’angélique R!N / Gemie accompagnée de superbes chœurs. Cependant si je peux vous conseiller une chose, c’est d’écouter la version live de cette chanson – certes plus courte, mais dont la beauté qui s’en dégage provoque des frissons immédiats. La chanteuse japonaise prête sa voix à la chanson qui accompagne l’une des scènes les plus incroyables de l’anime. Periodt.

 

Call Your Name – Hiroyuki Sawano

Call Your Name est une chanson de Hirayuki Sawano qui m’a également beaucoup séduite. Elle est interprétée en anglais par Takahashi Teruom sous le pseudo Caramel Apple Sound Gadget (CASG). Il s’agit d’une chanson rock à la connotation bien triste. En effet elle apparait très souvent dans l’anime pour souligner l’esprit de fraternité qui lie certains des personnages, et surtout lorsqu’on vient à perdre l’un d’entre eux. Mauvais présage donc… mais qu’est ce qu’elle est cool.

   

SK8 THE INFINITY

Allez on va rendre l’ambiance plus légère avec un petit plaisir coupable !

Sk8 the infinity est un anime tout récent puisqu’il n’est pas tiré d’un manga, et ses premiers épisodes sont actuellement en cours de diffusion ! Cet anime de 2021 signé Hiroko Utsumi est développé par les studios Bones. À aujourd’hui, seulement 8 des épisodes sont disponibles, et on peut en retrouver un nouveau chaque samedi sur la plateforme Wakanim.

Synopsis : Reki est un lycéen qui participe à « S », une course de skateboard très dangereuse se déroulant dans une mine abandonnée, et dont l’existence est gardée secrète. Langa, un nouvel élève dans la même classe que Reki, revient au Japon après avoir passé son enfance au Canada. Il se retrouve dans cette course face à des adversaires coriaces, alors qu’il n’avait jamais fait de skate auparavant.

Ici mon plaisir coupable, c’est encore une fois la musique d’opening !

Paradise – Rude-a

Un rythme groovie et entrainant, du vocodeur, du japonais, de l’anglais… la bonne recette est là ! C’est le rappeur japonais Rude-a (prononcé Rude-alpha) qui nous propose se titre hip hop. Une chanson un peu clichée, à la guitare électrique presque ringarde, mais qui fait danser à mort et franchement, on adore. Elle reste bien ancrée en tête, et à chaque nouvel épisode il est évident que je scande chacune des paroles avec entrain (mais un peu en yaourt il est vrai) !

   

DEMON SLAYER

L’adaptation du manga a débuté en 2019, développée par le studio Ufotable. La saison 2 de l’anime est d’ailleurs prévue pour 2021 ! Le shōnen est un réel succès auprès des fans, d’autant plus après la sortie au japon du film « Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba » (Le train de l’Infini), suite directe de la première saison. 

Synopsis : Tanjirō est le fils aîné d’une famille dont le père est décédé. Un jour, à cause des rumeurs qui circulent à propos d’un démon mangeur d’hommes trainant dans les parages la nuit tombée, il est dans l’impossibilité de rentrer chez lui. En rejoignant sa maison le lendemain, il découvre alors sa famille entièrement massacrée par le démon. Nezuko, l’une de ses petites sœurs, est la seule survivante mais elle a aussi été transformée en démon… S’en suit alors un périple où Tanjirō et sa soeur partent à la recherche d’un antidote pour la rendre à nouveau humaine. 

L’anime est également rapidement devenu culte grâce à son opening !

Gurenge – LiSA

On retrouve la chanteuse pop rock Risa Oribe connue sous le pseudo LiSA avec Gurenge, un morceau rock au rythme entrainant et refrain entêtant. La japonaise est une artiste réputée, talentueuse, qui est également à l’origine de la musique accompagnant le film Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba. On ne change pas une équipe qui gagne ! Ici des notes rock, un flow parfois rappé mais totalement maitrisé, une voix toujours parfaitement juste; LiSA a rapidement conquit le cœur des fans avec Gurenge.

   

TOKYO GHOUL

Tokyo Ghoul est un seinen manga adapté en anime entre 2014 et 2018 selon 4 arcs. Ce dernier est développé par le studio d’animation Pierrot. C’est l’un des premiers animes que j’ai regardé et je l’ai vraiment beaucoup apprécié ! Tokyo Ghoul n’est pas parfait en soit, mais c’est une histoire qui laisse définitivement sa trace dans le cœur des fans, une œuvre unique. Et puis, qui ne serait pas séduit par Ken Kaneki franchement ! 

Synopsis : Dans la ville de Tokyo, des créatures nommées goules sont apparues et se nourrissent de chair humaine pour survivre. Un jour, Ken Kaneki, jeune étudiant, se fait attaquer par l’une d’entre elles et subit une grave blessure. Pour rester en vie, il reçoit une greffe de la goule qui l’a attaqué et devient ainsi un hybride mi-humain, mi-goule. Il tente alors de s’adapter à ces nouvelles caractéristiques, mais se retrouve plongé au milieu d’une guerre entre les goules et une organisation humaine dédiée à l’extermination de celles-ci.

La bande son, comme pour les autres animes, vient souligner chacune des scènes qu’elle accompagne ! Elle est signée Yutaka Yamada, et elle m’a vraiment ravie. Je vous propose d’en découvrir 2 morceaux !

Licht und Schatten – Yutaka Yamada

Sorti en 2015, Licht und Schatten est un titre du jeune compositeur et arrangeur japonais Yutaka Yamada. Le titre ne fait pas de place à la voix, mais présente un ensemble d’instruments qui accompagnent à merveille l’œuvre visuelle. L’orchestration des cordes associée aux synthés, s’ajoutant à une guitare mélodique et un beat électro, semblent comme une interlude à un nouvel album emo. Personnellement, les violons me donnent toujours des frissons.

 

Alone – Yutaka Yamada

Alone est une chanson qui me fait étonnamment penser à l’univers de The XX ou Portishead par exemple. Interprétée en anglais, elle est également proposée au public en 2015, car présente sur le même album. On y retrouve un synthé planant, une guitare mélodique très douce accompagnée d’un piano et d’une voix angélique. C’est une chanson triste mais paradoxalement apaisante, symbolique d’une séparation douloureuse, comme un écho à l’histoire qu’elle accompagne. Le protagoniste sera t-il heureux en fin de compte ?

   

HAIKYUU!!

Je suis très heureuse de pouvoir vous parler d’Haikyuu!!. L’anime ne possède pas la bande son la plus majestueuse, mais il est très cher à mon cœur et il fallait absolument que je partage ça. Haikyuu!! est un shōnen manga adapté en anime dès 2014 par Production I.G. À aujourd’hui, l’anime compte 4 saisons, et la 5ème est normalement prévue pour cette année !

Synopsis : Shōyō Hinata, jeune collégien, se passionne de volley-ball après avoir vu un match de tournoi national inter-lycée à la télévision. Malgré sa petite taille, il est déterminé à suivre le même chemin que son joueur modèle du championnat national, surnommé le « petit géant ». Il se fait cependant battre au collège par le jeune prodige Tobio Kageyama, son rival. En entrant au lycée Karasuno dont l’équipe de volley-ball était anciennement celle de son héros, il découvre que Kageyama a lui aussi rejoint l’équipe. Ils vont alors devoir apprendre à jouer ensemble, afin de mener leur équipe au sommet.

Un plaisir coupable ? Eh bien, oui et non ! Dans le sens où la bande son n’est ici que simple musique, sans voix, présentée sous forme de titres courts. Rien de bien foufou en soit. Cependant elle est extrêmement bien composée, et elle provoque chez moi une nostalgie phénoménale, presque paradoxale à la bonne humeur qu’elle me procure ! En résumé : je l’adore !

Omnivorous – Yuki Hayashi

Omnivorous ! Cette guitare électrique en intro est la représentation même de la nostalgie que je mentionnais plus haut ! Le titre est présent sur la soundtrack originale de la saison 2, compilation Vol.1. Cette dernière sort en 2016 et est d’ailleurs entièrement composée par les fabuleux Yuki Hayashi et Asami Tachibana. Mais retour à ma guitare nostalgique ! Elle est accompagnée d’un piano mélodique qui vient signer le thème entêtant de la combativité. On peut donc régulièrement retrouver le titre dans l’anime, car très souvent associé à la détermination de l’équipe de Karasuno, lors d’un match, d’un entrainement ou d’une progression majeure d’un des personnages par exemple. « Karasunoooo, fight !! ».

 

Greed – Yuki Hayashi

Je souhaitais également parler de Greed, issu du même album, qui est un titre qui m’a pas mal marquée. Je le mentionne surtout afin de mettre en avant le travail de Yuki Hayashi comme source d’inspiration pour d’autres artistes. Car ça a été le cas pour l’artiste français Orelsan ! En effet, on peut retrouver un sample de Greed dans Notes pour trop tard ft. Ibeyi (en gros, c’est la même intro). Merci à Skread, son producteur, pour la bonne idée qui souligne parfaitement la véracité des paroles – et qui signe par la même occasion l’une des plus belles chansons du répertoire d’Orelsan

        

DEATH NOTE

Quel classique aussi ! Death Note fait très souvent parti des premiers animes à regarder. C’est un shōnen adapté en anime par Madhouse de 2006 à 2007, selon 37 épisodes. Encore une fois, même sans connaitre l’anime ou le manga, tout le monde a déjà entendu parler de ce mystérieux cahier noir ravageur.

Synopsis : Light Yagami est un lycéen surdoué qui juge le monde actuel criminel et corrompu. Sa vie change radicalement le jour où il ramasse par hasard un cahier intitulé « Death Note ». Son mode d’emploi indique que la personne dont le nom est écrit dans ce cahier, meurt. D’abord sceptique, il tente l’expérience qui s’avère en fait véridique. Alors accompagné de son dieu de la mort Ryu, il fait le choix d’exterminer tous les criminels dans le but de bâtir un monde parfait dont il sera le dieu. Mais les morts inexpliquées attirent l’attention d’Interpol et de L

Pour Death Note, c’est mon coté hardcore qui revient à la charge et qui m’implore de partager ça. Gros plaisir ! Retour sur un opening culte, et un ending délirant.

Zetsubou Billy – MAXIMUM THE HORMONE

Eh oui, on peut retrouver de l’heavy metal dans les animes aussi ! Une guitare électrique bien lourde, un rythme rapide et des screamos; les japonais de Maximum the Hormone nous offrent un ending de qualité avec Zetsubou Billy, sorti en 2007.

 

the WORLD – Nightmare

Là, c’est un partage juste pour le plaisir ! Personnellement ce n’est pas un titre que j’écouterais régulièrement, mais ça demeure un opening culte pour les fans. Et rien que pour ça, je devais le partager. Le titre sorti en 2007 par le groupe de rock alternatif japonais Nightmare, est un anthem – bien ringard faut l’avouer, accrocheur qui provoque automatiquement un headbang incontrôlable.

 

Ce top représente bien sûr une liste complètement subjective de mes préférences, selon les animes que j’ai pu visionner en quelques mois. Il y a évidemment toujours de nombreux grands classiques auxquels je ne me suis pas encore attaquée, mais ce sera fait prochainement : l’occasion de revenir dans quelques temps avec une suite à cet article !

J’espère donc que l’article vous aura plu ! Qu’il aura remémoré de bons moments à certains fans, et qu’il aura peut être suscité chez d’autres une curiosité pour certains shōnens ou certaines discographies d’artistes !

N’hésitez pas à me faire savoir en commentaire quel est l’anime dont l’OST vous a particulièrement séduits ?

Laisse un commentaire