Les albums les plus attendus en Mai 20195 min de lecture

Les albums les plus attendus en Mai 20195 min de lecture

par Jennifer

Pour ce premier jour de Mai, j’ai sélectionné quelques albums que j’attends particulièrement. Une nouvelle fois, j’ai voulu faire quelque chose de plus intime, avec moins d’albums et plus de sentiments. Certains albums seront de réelles attentes, parce que c’est le travail d’artistes que j’aime beaucoup. Puis d’autres, des albums que je suis curieuse de pouvoir écouter, après en avoir entendu parler autour de moi et simplement parce que je connais quelques titres sans avoir exploré leur discographie.

Les meilleurs albums qui vont sortir en Mai 2019

Commençons avec le premier vendredi du mois, le 03 mai. Pour cette première vague de sorties, deux albums ont attiré mon attention. Le premier, End of Suffering de Frank Carter & The Rattlesnakes. Ce troisième album studio a l’air de tenir toutes ses promesses. Décrit comme un opus qui va nous faire vivre des montagnes russes, mêlant titres déchirants ou berceuses grunge, il sera l’album le plus honnête de Frank Carter & The Rattlesnakes. Réalisé en seulement six mois, il présentera 12 titres pour une durée de quarante minutes. Le premier extrait de cet album, Crowbar m’a donné encore plus envie de découvrir le nouveau travail de Frank Carter. Ainsi qu’Anxiety, qui parle à un grand nombre de personnes. J’espère que je ne serais pas déçue par cet album mais entre nous, ça m’étonnerait !

Autre opus qui me donne envie, Father of the Bride, du groupe américain Vampire Weekend.  Ce nouvel album du groupe sera leur quatrième et est tant attendu par leurs fans. Il faut dire que le dernier projet des garçons, Modern Vampires of the City date de 2013. Une longue attente interrompue par la sortie de trois titres dont Harmony Hall il y a quelques semaines. Vampire Weekend passeront par la capitale française le 16 novembre prochain. Un concert qui risque de rester dans les esprits.

Deux autres sorties pour cette semaine risquent de se faire entendre. L’album SYML du même nom que son artiste et U.F.O.F de Big Thief. J’espère avoir le temps de pouvoir découvrir un peu mieux ces artistes avec la sortie de leur nouveau projet respectif.

Pour la date du 10 mai, un seul album a vraiment retenu mon attention mais deux autres ont attisé ma curiosité au maximum. Mac DeMarco est de retour avec Here Comes the Cowboy. Album enregistré lors des deux premières semaines du mois de Janvier de cette année, à Los Angeles. Pour la petite histoire, Mac explique qu’il pleuvait énormément pendant l’enregistrement de celui-ci. Et si nous faisons attention lors de l’écoute des titres, nous pouvons entendre la pluie tomber sur les fenêtres. Un petit détail excitant pour moi et qui me donne d’autant plus envie d’écouter cet album.

Tamino, ce nom vous dit peut-être quelque chose car c’est la nouvelle sensation musicale. Auteur, compositeur et interprète, ce belge d’origine égyptienne a été repéré dès la sortie de son EP, Habibi puis avec son album Amir. L’artiste sort un album live cette fois-ci lors de sa performance à l’Ancienne Belgique, à Bruxelles. Cet opus risque d’être magique.

Je suis également curieuse de découvrir Young Enough du groupe Charly Bliss. Ils seront de passage à Paris quelques jours avant la sortie de leur album, à La Boule Noire. Nous aurons peut-être l’occasion de découvrir des titres en exclusivité !

C‘est deux semaines plus tard que d’autres albums ont particulièrement attiré mon attention une nouvelle fois. Future Dust signe le retour du groupe The Amazons. Après leur premier album sorti en 2017, ils sont enfin de retour ! Un opus présentant onze nouveaux titres et qui avait été annoncé par le groupe il y a quelques semaines avec notamment le morceau Doubt It. J’ai hâte d’écouter le nouveau projet de ce genre que Dust of Music avait rencontré il y a déjà deux ans lors d’une interview.  Ils seront de retour pour une date unique en France, au Gibus Club, le 09 octobre prochain.

Second album que j’attends particulièrement, c’est celui de The 1975, intitulé Notes On A Conditional Form. Seulement quelques mois après la sortie de leur dernier opus A Brief Inquiry Into Online Relationships, il semblerait que la bande de Matthew Healy n’est pas dit son dernier mot. Ce prochain album sera, selon les informations du groupe, plus british et plus sombre que le précédent. Deux indices suffisamment explicites pour me séduire.

En ce dernier jour du mois de mai, j’ai sélectionné seulement un seul album, celui de l’artiste Max Jury qui est enfin de retour dans les bacs. Son album Modern World est le second opus de l’artiste originaire de l’Iowa. Après un album éponyme acclamé par la critique en 2016, ce nouveau projet produit par Robin Hannibal (Kendrick Lamar, Jessie Ware, Anderson .Paak) sera imprégné d’influences soul et jazz. Le mélange entre ces influences éclectiques, ainsi que les paroles, qui sembleraient basées sur la vie, l’amitié et d’autres sujets intéressants, risque de donner un album qui comptera parmi mes favoris de l’année. N’oublions pas qu’il sera, lui aussi de passage à Paris fin mai pour un concert à La Maroquinerie.

D’autres sorties

03.05 : The Blanck Mass Sessions – Editors
03.05 : Symptoms – Ashley Tisdale
03.05 : Everything In Colour – Sleep Talk
03.05 : Age of Unreason – Bad Religion

17.05 : Rammstein – Rammstein
17.05 : A Fine Mess – Interpol
17.05 : I Am Easy to Find – The National
17.05 : Divinely Uninspired To A Hellish Extent – Lewis Capaldi
17.05 : Silent Alarm Live – Bloc Party

24.05 : California Son – Morrisey
24.05 : In Plain Sight – Honeyblood

31.05 : Don’t Wait ‘Til Tomorrow – Yonaka

Laisse un commentaire