Live Reports

Years & Years, l’évolution.3 min de lecture

Years & Years. 29.02.2016
Le Casino de Paris. Paris. 

L
e trio britannique formé à Londres en 2010 était de retour à Paris pour jouer leur concert annulé en Novembre dernier. Connu notamment avec leur single King, extrait de leur album Communion, les 3 anglais, Olly Alexander au chant, Emre Türkmen aux synthétiseurs et Mikey Goldsworthy à la guitare et à la basse, savent se réinventer à chacune de leur venue pour nous proposer un vrai show de sons et de lumières.La salle continue de se remplir quand la première partie, Klyne, venant de Hollande, arrive sur scène. Le public a du mal à se mettre dans l’ambiance des chansons et quelques problèmes ne viennent rien arranger. Ce n’est pas pour autant que le groupe se laisse aller et continu tant bien que mal de performer pour quelques titres, aux sonorités d’un électro doux, avant de quitter la scène et de laisser place à Years & Years.C‘est un Casino de Paris à la limite de craquer qui accueille le trio accompagné de leur batteur, Dylan Bell et de deux choristes. Les premières notes de l’hypnotique Foundation retentissent et se confondent avec le début de leur titre Take Shelter qui ambiance directement le public présent. Olly Alexander nous offre ses plus belles chorégraphies et son énergie ne nous laisse pas indifférent. La setlist ressemble à celle des concerts précédents avant de nous surprendre avec un nouveau titre chanté pour la première fois, See Me Now. Ce nouveau titre est attentivement écouté par les fans qui s’empressent de sortir leur téléphone afin de filmer celui-ci. Years & Years enchaîne avec une nouvelle reprise, seulement connue des plus grands fans. Il s’agit d’un medley de Dark Horse chanté par Katy Perry et d’Hotline Bling de Drake.Toujours aussi énergique, l’incroyable Olly Alexander se calme durant quelques secondes pour nous parler de son amour pour Paris et dire à quel point il est heureux d’être de nouveau présent dans cette ville pour partager son art. Le groupe surprend de nouveau la salle, qui est en folie, avec un titre issu de la version deluxe de leur album, I Want To Love. Les fans chantent et le reste du public, venu pour découvrir ces britanniques, se lâchent au rythme des notes de musique électro de ce titre. C’est en proposant une nouvelle version de leur titre Desire, maintenant en duo avec la chanteuse Tove Lo, que le groupe décide de faire un boeuf avant de quitter la scène quelques instants afin de revenir avec une nouvelle reprise. Cette fois-ci, c’est avec Toxic de Britney Spears que Years & Years a su charmer le Casino de Paris. L’iconic King retenti dans la salle et le public entier se laisse aller à danser et chanter le plus fort possible. Quelques filles montent sur les épaules de leur ami pour mieux profiter de ce dernier titre.Le groupe quitte la scène du Casino après une heure de live sous les applaudissements et l’ovation des personnes présentent ce soir là. Les Years & Years nous ont prouvé une nouvelle fois qu’ils jouaient dans la cour des grands. Entre les danses endiablés du chanteur et à sa voix si particulière, le professionnalisme des musiciens et des choristes ainsi que la scénographie aux visuels parfaitement millimétrés, nous quittons la salle en essayant de contrôler nos corps encore dansant.

Setlist
Foundation
Take Shelter
Worship
Border
Memo
Shine
See Me Now
Eyes Shut
Darkhorse Bling
Ties
Gold
Without
I Want To Love
Real
Desire
——————————————
Toxic
King

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Boom
    9 mars 2016 at 11 h 02 min

    Un super groupe que j'ai également vu, géant !

  • Reply
    Dust Of Pastel
    15 mars 2016 at 13 h 23 min

    Oui ils sont géniaux en live! Jennifer.

  • Reply
    Carole
    12 janvier 2017 at 19 h 27 min

    Je suis fans de ce groupe d’ailleurs je t’ai déjà vu à plusieurs concerts Jennifer et je sais qu’ils sont gentils avec toi, la chance.

    • Jennifer
      Reply
      Jennifer
      13 janvier 2017 at 11 h 44 min

      Ahah c’est possible et oui ils sont adorables!

    Leave a Reply