Live Reports

Twenty One Pilots, le duo choc de l’année 2016.5 min de lecture

Twenty One Pilots. 17.11.2016.
Le Zénith. Paris.

Après avoir mis le feu au Trianon en février dernier, Twenty One Pilots était de retour dans notre capitale pour clôturer leur tournée « Emotional Roadshow« .

C‘est après une vingtaine de dates à travers l’Europe que Twenty One Pilots donna son dernier concert de l’année le jeudi 17 novembre dans un Zénith sold out et au bord de l’explosion. Le duo américain était attendu de pied ferme par les milliers de fans, certains ayant bravé le froid en arrivant au petit matin afin de décrocher les meilleures places des premiers rangs. Ils ont bien du courage!
Derrière le rideau qui cache encore la scène, les silhouettes en ombres chinoises de Tyler Joseph (chant/piano/ukulélé/basse) et de Josh Dun (batterie) apparaissent au rythme des premières notes d’un mix des chansons Fairly Local/Heavydirtysoul. La salle se soulève et chante déjà echœur avec Tyler. Le ton est donné, c’est parti pour presque deux heures de concert complètement dingue!
 
Le duo enchaîne sans avoir le temps de respirer avec Migraine. Tyler Joseph laisse alors la foule s’emparer du premier couplet et aucune fausse note n’est à relever. Josh Dun, vissé derrière sa batterie, suit le rythme effréné donné par son complice qui enchaîne également les morceaux sans répit : Hometown (Tyler disparaîtra de la scène pour réapparaître dans le public), Polarize, Heathens, We don’t believe what’s on tv. Avant de poursuivre avec d’autres morceaux de  leur album Blurryface (2015), Tyler Joseph reprend au ukulélé Can’t help falling love.
Le duo disparaît de la scène quelques instants et laisse le public devant une courte vidéo dans laquelle Josh est à l’honneur : la salle reconnaît sans s’y tromper les premières notes de The Judge et encore une fois chante en chœur avec Tyler. Les deux américains envoient sans retenue Lane Boy, chanson assez difficile à suivre tant Tyler Joseph débite un flot de paroles d’une rapidité affolante. Puis, tel un gourou, celui-ci demande à la salle de se baisser dans une tension palpable : plus de 6000 personnes s’apprêtent à se relever, sauter ensemble et communier au mieux avec l’énergie débordante de Tyler  qui arpente la scène en courant et en sautant partout. On peut dire que ces deux garçons de Twenty One Pilots sont encore plein d’énergie. 
Suivant ce moment assez incroyable du concert, chacun de nous essaye de reprendre ses esprits. Twenty One Pilots réapparaissaient alors au centre de la foule sur une deuxième scène avec Ode to Sleep. Puis, vient le moment que les fans de la première heure semblaient attendre avec impatience. Le duo reprend des chansons de leur album éponyme sorti en 2009 : The Pantaloon / Fall Away / Johnny Boy / Forest / Addict with a Pen / March to the Sea / Kitchen Sink.
La bulle nostalgique dans laquelle Tyler et Josh avaient plongé le public se referme doucement. Il est temps pour le duo de retourner sur la scène principale. Enfin presque, puisqu’aux premières notes de Holding On To You, Tyler Joseph grimpe littéralement dans le public pour lancer le morceau. Une confiance incroyable entre un artiste et le public qu’on ne voit pas très souvent. Le duo est toujours très complice, l’amitié qui lie Tyler et Josh transpire dans chaque seconde de ce show et ce qui est incroyable c’est que les deux amis n’hésitent pas à la partager avec le public. Ils enchaînent avec une reprise de Jump Around, avant d’entamer les deux morceaux phares qui les ont propulsés sur les ondes des radios françaises : Ride et Stressed out
La fin du concert approche lorsque Tyler se poste derrière son piano après avoir secoué la salle avec Guns for hands et Tear in My heart. Le temps d’enfiler leurs cagoules, les garçons se lancent, en cohésion totale avec le public, avec Car radio. Ce morceau se passe de commentaires, tant il faut le vivre en live pour pouvoir mettre les mots sur la force qu’il dégage. Le duo s’apprête à nous livrer ses deux dernières chansons. Tyler Joseph entame Goner et plonge la salle dans une douce mélancolie avant d’exulter sur scène comme si sa vie en dépendait. Et enfin, parce que oui il faut bien que ce concert se termine même si personne n’en avait la moindre envie, Tyler Joseph et Josh Dun allient leurs dernières forces pour nous laisser un souvenir impérissable avec Trees. Car ça c’est réellement un moment qu’on oublie pas, une fin de concert pareille, qu’on l’ai vécue une, deux, cinq ou dix fois, c’est inoubliable.
Le chapitre parisien de cette tournée européenne est bel et bien terminé. Le duo a bien mérité un peu de repos avant de reprendre la route à partir de janvier 2017. Un groupe inclassable pour une expérience live mémorable. 
« We are twenty one pilots and so you are« 
 
Setlist
Heavydirtysoul
Migraine
Hometown
Polarize
Heathens
We Don’t Believe What’s on TV 
(House of Gold intro)
Can’t Help Falling in Love
The Judge
Lane Boy
Ode to Sleep
The Pantaloon/Fall Away/Johnny Boy/Forest/Addict with a Pen/March to the Sea/Kitchen Sink
Holding on to You
Jump Around
(House of Pain Cover)
Ride
Stressed Out
Guns for Hands
Tear in My Heart
Car Radio
————————————-
Goner
Credit photo : Camille.

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Cln
    20 décembre 2016 at 16 h 10 min

    Hello ! Merci de m'avoir permis d'écrire cet article sur ton blog 🙂 Avec tes photos ça rend super chouette 🙂
    Carole

    • Jennifer
      Reply
      Jennifer
      8 janvier 2017 at 12 h 52 min

      C’est avec plaisir, encore merci à toi!
      Jennifer

  • Reply
    Céline
    6 janvier 2017 at 21 h 14 min

    J’étais au concert et leur liste de chansons était complète. C’était vraiment un bon concert.

    • Jennifer
      Reply
      Jennifer
      8 janvier 2017 at 12 h 55 min

      Je n’y étais pas mais j’ai eu que des bons retours sur ce show!

  • Reply
    Elsa
    17 janvier 2017 at 0 h 04 min

    TOP <3

    • Jennifer
      Reply
      Jennifer
      18 janvier 2017 at 15 h 37 min

      Ahah on est fans aussi!

    Leave a Reply