Live Reports

The Last Shadow Puppets, un retour plus qu’à la hauteur.3 min de lecture

The Last Shadow Puppets. 29.03.2016
Olympia. Paris.

L
es anglais au son indie pop, The Last Shadow Puppets sont de retour 8 ans après leur premier album The Age Of The Understatement. Formé par Alex Turner (Arctic Monkeys) et Miles Kane (Rascals), le groupe a su s’imposer parmi les plus grands groupes de notre époque. C’est un concert électrique que nous a donné The Last Shadow Puppets à l’Olympia ce 29 Mars 2016.


Le musicien britannique Jeff Wootton entre scène pour la première partie de ce soir. Ce talentueux guitariste a joué avec des personnalités comme Damon Albarn (Gorillaz) ou avec Paul Simon (The Clash). Le son beaucoup trop fort des instruments a malheureusement caché la beauté de la voix de celui-ci. Le public présent dans la salle n’a donc pas pu profiter comme il aurait dû le mériter du talent de Jeff Wootton. C’est après une playlist presque 100% française pour l’entracte, Gainsbourg, Dutronc, que The Last Shadow Puppets arrive sur la scène de l’Olympia sur le son entraînant de Calm Like You. Miles Kane et Alex Turner enchaînent avec Bad Habits, extrait de leur nouvel album Everything You’ve Come To Expect. Le classique The Age Of The Understatement met tout le monde d’accord et la salle chante du mieux qu’elle peut avec le groupe.
Mêlant chansons du premier album et chansons du prochain, Alex Turner et Miles Kane tiennent en haleine les fans présent dans l’Olympia. La prestance scénique de The Last Shadow Puppets ne déçoit pas et le groupe est en pleine forme ce soir, offrant une performance vocale ainsi que musicale juste extraordinaire. Le jeu entre les deux artistes marche également et font ressentir à la salle la fusion qu’il peut y avoir entre eux. In My Room résonne dans l’Olympia avant que le groupe quitte la scène pour revenir de nouveau avec un rappel au niveau de ce qu’il peut nous offrir. La folie monte dans la fosse, pour les connaisseurs, aux premiers accords de la reprise des Beatles, I Want You. Cette reprise est bien plus sexuelle que la version originale et ne laisse pas les filles indifférentes. C’est sur Standing Next To Me que The Last Shadow Puppets tire sa révérence et nous laisse dans la salle, fatigués d’avoir autant danser et chanter toute la soirée. Nous sommes d’accord pour dire que le retour de The Last Shadow Puppets va faire du bruit et qu’il ne nous laissera pas indifférent. Leur performance ainsi que les nouvelles chansons que le groupe a pu nous offrir. L’équipe de Dust of Pastel a hâte de retrouver le groupe sur la scène de Rock en Seine cet été.

Setlist

Calm Like You
Bad Habits
The Age Of The Understatement
The Element Of Surprise
Separate And Ever Deadly
The Chamber
Only The Truth
Pattern
My Mistakes Were Made For You
Miracle Aligner
Dracula Teeth
Everything You’ve Come The Expect
The Meeting Place
Aviation
Sweet Dreams, TN
In My Room
——————————————————–
I Want You (She’s So Heavy) – Beatles song
The Dream Synopsis
Standing Next To Me

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Elsa
    17 janvier 2017 at 0 h 05 min

    Le sex-appeal d’Alex Turner c’est dingue. Il est génial ce gars !!

    • Jennifer
      Reply
      Jennifer
      18 janvier 2017 at 15 h 37 min

      Je ne peux qu’approuver ce commentaire!

    Leave a Reply