Découvertes

Sofi Tukker, le duo inarrêtable venu de New-York3 min de lecture

Sofi Tukker est un groupe que j’aime particulièrement. Pour sa musique énergique, ses rythmes nouveaux, sa bonne humeur contagieuse et sa soif de partage. Et si les deux acolytes enchaînent les tournées et festivals, ce n’est pas un hasard.

Sofi Tukker, des jeunes fêtards

Sophie et Tucker sont deux new-yorkais, pas plus âgés que vous et moi. La vingtaine, le sourire, et une envie inarrêtable de faire la fête. Leur son est un habile mélange de pop, de house, d’électro, parfois doté d’une touche de rock. Leur premiers pas sur scène ne semblaient pas être ceux de débutants. Ainsi, leur premier EP, sorti en 2016, Soft Animals, ils étaient armés pour affronter leurs premiers concerts.

La recette est simple. D’abord, prenez deux jeunes accros à la musique. Ensuite, ajoutez une production léchée. Quelques couches de synthétiseur, un semblant de trance, des sonorités 90s, et une touche de vocoder. Enfin, saupoudrez le tout d’une chaleur portugaise. Vous obtenez Soft Animals. Un doux hybride venu secouer notre été 2016, période à laquelle je les ai découverts. Quelle que soit la saison, le temps ou l’humeur, leur musique saura s’accorder à ce que vous ressentez. Envie de danser ? Leur musique est là pour ça. Envie de vous détendre ? Vous trouverez de quoi faire. Partir sur un coup de tête ? Aussi.


Une ascension fulgurante

Sofi Tukker est un nom qu’il vous est probablement arrivé de croiser en France. Les propensions sont d’autant plus grandes que vous vous rapprocherez des États-Unis, où le groupe a entamé une tournée à faire des envieux. Et avec plus d’une cinquantaine de dates au compteur réparties à travers le Nouveau et le Vieux Continent, le duo semble inépuisable. Et puisque chaque fête semble plus folle que la précédente, pourquoi arrêter ? Ils étaient notamment cette année en tête d’affiche du Lollapalooza américain, puis de passage à Mexico, pour poser leurs valises le 30 septembre à Paris, au Badaboum. Nous y serons !

Leur premier concert à Paris se tenait en novembre dernier, au Pop-Up du Label, une salle que nous affectionnons pour son caractère chaleureux. J’ai eu la chance d’y assister, et l’énergie que les deux amis ont déchaîné sur scène n’a fait que confirmer ce qui se doutait déjà à l’époque : Sofi Tukker n’ont pas fini de faire parler d’eux. Ils partent en tournée dès cet automne avec Odesza, et je ne peux que vous inviter à assister à leurs concerts.


Une machine à tubes

Soft Animals était un bijou musical. Composé de six chansons, chacune avait ses particularités, et méritait sa place autant que les autres sur l’EP. Les rythmes étaient variés, les mélodies travaillées, et les effets vocaux permettaient d’ajouter une touche d’exotisme au tout. Je pense particulièrement à Déjà Vu Affair. Cet EP a été mon coup de cœur musical, et c’est un euphémisme. Chaque chanson mérite d’être publiée, de devenir un single, et d’avoir un clip. Avec son esthétique propre, ses sons reconnaissables entre milles, et sa fougue, le groupe comptabilise sur l’ensemble de ses vidéos YouTube déjà plus de 20 millions de vues.

Le groupe a renouvelé son exploit, en sortant tour à tour des chansons qui ont enflammé les clubs à travers le monde, à commencer par Johnny, titre endiablé, qui a été suivi de près par Fuck They, le dernier single en date. Je ne peux que vous enjoindre à écouter leurs sons, et à les suivre de près : vous n’avez pas fini d’entendre parler d’eux !

Update :

Le groupe n’a décidément pas voulu s’arrêter en si bon chemin, et voilà que ce soir, 12 septembre, je découvre pendant la conférence Apple que le groupe a profité de cet évènement pour lancer un nouveau single : Best Friend. Toujours fidèles à leurs rythmes, leur patte est bien présente, et cet ode à l’amitié nous donne encore plus envie de danser ! À écouter ci-dessous, et de toute urgence !

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Lila
    11 septembre 2017 at 22 h 30 min

    Hyper cool, merci de la découverte Taha !

  • Leave a Reply