Divers Séries & Cinéma

Purple Rain, un superbe concentré de Prince5 min de lecture

C‘est la rentrée chez Dust of Music, et qui dit rentrée, dit nouveauté ! Nous avons décidé d’ouvrir une nouvelle catégorie et vous parler de films musicaux ! En guise d’inauguration, nous mettons à l’honneur le film Purple Rain, avec le légendaire Prince.

Titre Purple Rain 
Réalisateur Albert Magnoli 
Production  Warner Bros
Bande originale Prince & The Revolution
Date de sortie 1985
Nationalité  Américain
Durée 111 min

Synopsis

Intransigeant et mégalomane, le Kid, musicien de génie, se cloître dans un isolement protecteur. Le leader d’un groupe funk, Morris Day, lui dispute une notoriété grandissante et le coeur de la belle et mystérieuse Apollonia. Les personnages de ce film interprètent pratiquement tous leur propre rôle, à commencer par Prince, la star des années quatre-vingts.

Le contexte

Dans les années 80, Prince s’est déjà fait un nom grâce à ses premiers albums. Après un concert échec en première partie des Rolling Stones avec son groupe en 1981, l’artiste décide de renégocier avec son agence et songe à faire un film dont il serait la vedette et dont il écrirait la bande originale. Quelques années plus tard, c’est chose faite, Purple Rain sort en 1985 aux Etats-Unis et propulse Prince au rang de superstar. Le film sortira six mois plus tard en France, mais n’aura pas le même succès et sortira dans une indifférence générale.

Un film aux airs autobiographiques 

En regardant Purple Rain, on retrouve très vite des éléments qui reflètent le vécu du chanteur. En effet, il s’avère que l’artiste a décidé de s’approprier le scénario et le transformer à sa sauce pour en faire un plus personnel et autobiographique. On en sait davantage sur le caractère de Prince notamment la paranoïa, l’isolement, la jalousie amoureuse mais aussi la difficulté pour l’artiste de laisser d’autres collaborateurs et musiciens s’immiscer dans son univers. Cependant, quelques petits détails ne sont pas issus de la vie réelle. Par exemple, son père ne frappait pas sa mère contrairement à ce que montre le film, mais il a  joué un rôle crucial dans la vie de l’artiste.

Des extraits live époustouflants

La force majeure du film n’est autre que le live. Purple Rain nous ravit de ses scènes live où à l’époque on découvrait cet énergumène maniant la guitare comme personne et à la présence scénique sauvage et sexuelle. On est mis dans le bain dès la scène d’introduction avec un Let’s Go Crazy effréné où Prince déchaîne sa musique avec à ses côtés ses camarades de The Revolution, groupe qu’il a fondé pour le film. Une performance phare du film est le languissant The Beautiful Ones, moment où Prince séduit la jeune Apollonia à travers les paroles sensuelles de la chanson. Mais celle qu’on retiendra le plus et qui nous donnera toujours des frissons est la performance du titre éponyme, Purple Rain. C’est lors de cette chanson que l’artiste à ce moment-là vulnérable, admet ses torts et change aux yeux des personnes présentes dans la salle. C’est l’apothéose d’une période de doute et de remise en question vers la fin du film, à travers cette chanson devenue mythique et où l’on se remémorera le puissant et douloureux solo de guitare de Prince.

Purple Rain, un album romantique 

Purple Rain est avant tout un film musical mais aussi un album de Prince, qui n’est autre que la bande originale du film qui est à tomber par-terre. Cet opus contient toutes les chansons du film, allant du inspiré heavy metal Let’s Go Crazy, jusqu’au mythique Purple Rain, tout en passant par le très beau The Beautiful Ones et le bouleversant When Doves Cry. Il représente une ouverture émotionnelle pour l’artiste, où il peut enfin communiquer et dépasser ses défauts et obsessions parfois malsaines. L’album Purple Rain est au final très romantique et représente une quête spirituelle et personnelle pour l’artiste dans laquelle il nous entraîne. Par ailleurs, la bande originale du film a remporté l’oscar de la meilleure musique de film en 1985, pour vous dire un peu le niveau. Elle se vendra à 20 millions d’exemplaires à travers le monde et demeurera à la première place du classement des ventes de disques pendant 21 semaines. Ce sera à ce moment-là d’ailleurs que la carrière de Prince prendra un tournant crucial.

Tracklist
Let’s Go Crazy
Take Me With U
The Beautiful Ones
Computer Blue
Darling Nikki
When Doves Cry
I Would Die 4 U
Baby I’m A Star
Purple Rain

Une perle musicale loin du graal cinématographique

Si on se re-concentre un peu sur le film en lui-même, il est loin d’être une oeuvre cinématographique et est tombé dans l’oubli depuis. En effet, le scénario est très simpliste et les scènes sont parfois un peu saccadées et dans le désordre. Mais comme expliqué dans cet article, c’est davantage le côté musical que l’on souhaite souligner car Purple Rain est tout simplement une perle musicale unique. Les extraits live dans le film sont somptueux et magnifient un Prince au style princier et baroque, au top de sa période « rockeuse« . Si vous êtes un mordu de l’artiste (vous l’avez sûrement vu alors), ou souhaitez en apprendre davantage sur cette personnalité hors du commun, nous vous recommandons fortement ce film. Cependant, ne vous attendez pas au film du siècle.

Note : 4/5
Un film pas très réussi qui vaudrait 2/5, mais une bande originale incroyable et qui rattrape le tout.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply