Live Reports

Muse, une prouesse scénique époustouflante.4 min de lecture

Muse. 04.03.2016
AccorHotels Arena. Paris
Ces dernières semaines, il est difficile de passer à côté de la grande tournée mondiale du trio britannique Muse, en l’honneur de leur dernier album Drones. Pour l’occasion, le groupe s’est vu privatiser la toute rénovée mythique salle de Paris Bercy, désormais baptisée AccorHotels Arena pour six soirs d’affilés. Nous avons eu la chance de participer à la dernière de ces dates. On le sait que trop bien, les fans de Muse sont des gens téméraires quand il s’agit d’obtenir une bonne place dans la fosse et donc la file d’attente était déjà bien longue lorsque nous sommes arrivés sur place. Après un contrôle de sécurité poussé, une fois à l’intérieur, nous découvrons la remise en beauté de la salle mais également cette gigantisme scène 360° installée pour l’occasion.

 

 Même si la fosse est déjà bien pleine, les gradins ont du mal à se remplir quand entre en scène la première partie de la soirée. Pour les deux derniers soirs, c’est le jeune groupe anglais Nothing But Thieves qui est en charge d’ouvrir le spectacle. Sachez le, chez Dust of Pastel, on aime, on ADORE Nothing But Thieves. Habituées de leur performance scénique, c’est avec joie que nous assistons à leur set. Assez intimidés par la scène 360° et surtout la taille du public, les cinq garçons de Nothing But Thieves ont tout de même réussi le pari de conquérir le public parisien. Avec une courte setlist de 7 chansons, soit un peu moins de 40 minutes, le groupe a enchaîné la plupart de leurs singles pour donner un bon aperçu de leur répertoire musical. D’ailleurs, le groupe revient dès la semaine prochaine à Paris pour leur propre show cette fois-ci. Cela se passera au Café de la Danse, le vendredi 18 Mars 2016. On sera évidemment de la partie!

C‘est non sans cacher une certaine impatience que l’audience guette l’arrivée de la tête d’affiche de la soirée. Sur les coups de 21h que leur attente est enfin récompensée, par une voix off nous souhaitant la bienvenue au Muse Drone World Tour. Un groupe de personnes, habillées en soldats, fait alors irruption sur les airs de Straight Outta Compton. Parmi eux, on le devine, se cachent Matthew Bellamy, Dominic Howard et Christopher Wolstenholme.

Après un nouveau silence, le groupe fait enfin son entrée sur scène, avec une version acapella de Drones, le tout accompagnés de véritables drones en forme de bulles, illuminés, qui descendent et tournoient au dessus du public. Alternant chansons de leur dernier album et tubes de leurs anciens opus, Muse nous délivre une performance scénique impeccable, accompagnée d’effets scéniques, à ambiance intergalactique, époustouflants. Sur leur plus grands succès, tels que Time Is Running Out ou Starlight, Matthew demande l’aide du public pour l’accompagner au chant. Excepté Don derrière sa batterie, le reste du trio se déplacent aisément sur la scène et ses avancées, pour la joie du public. Tour à tour, à la guitare ou au piano, Matt fait le show, mais sait également s’effacer pour permettre à ses deux complices d’avoir leurs instants de gloire sur scène.

Afin de rendre chaque soirée unique, le groupe a décidé de modifier la setlist quotidiennement et jouer ainsi certains morceaux parfois oubliés du groupe sur les précédentes tournées. Ce soir là, c’est Plug In Baby, Isolated System, Bliss et Uprising qui nous ont été offerts. La fin du concert approchant, le groupe entame un de leur dernier titre Mercy accompagné d’une pluie de confettis qui envahie la fosse. Chris fait ensuite régner le silence dans la salle grâce à son harmonica qui annonce le grand clos de la soirée avec le mythique Knights Of Cydonia. Pendant six jours d’affilé, Muse a réussi l’exploit de faire vibrer les 20 300 personnes de l’AccorHotel Arena, et à en voir tous ces visages rayonnants et ces yeux pétillants, on en redemanderait encore.

Setlist

Drones (Choir track)
Psycho
Plug In Baby
Dead Inside
Citizen Erased
Isolated System
The Handler
Supermassive Black Hole
Prelude
Starlight
Apocalypse
Drones D&B
Madness
Bliss
Reapers
Time Is Running Out
Uprising
The Globalist
Drones (choir)
————————————
Take A Bow
Mercy
Knights Of Cydonia

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply
    Julie
    13 mars 2016 at 15 h 23 min

    Waouh, ça doit être génial de voir ce concert en vrai ! Personnellement, j'aime bien les musiques les plus connues de Muse, mais ça s'arrête là. Je préfère tout ce qui est metal symphonique/gothique/doom avec Nightwish, Epica, Within Temptation. ^^

  • Reply
    Emilie
    13 mars 2016 at 15 h 26 min

    Comme le dit si bien Julie, un concert en vrai, ça doit être top. *.* J'aime bien certaines musiques de Muse mais sans plus : moi je préfère Within Temptation, ou Nightwish (mais pas autant que WT ♥). En tout cas, Muse a l'air très doué pour la scène !

  • Reply
    twogirlsandbooks
    13 mars 2016 at 18 h 45 min

    Il devait être génial ce concert !
    J'aurais trop aimé les voir 🙂

  • Reply
    Dust Of Pastel
    15 mars 2016 at 13 h 28 min

    Oui c'était super 🙂
    Jennifer

  • Reply
    Dust Of Pastel
    15 mars 2016 at 13 h 29 min

    Tu écoutes de la bonne musique aussi ahah 🙂
    Jennifer

  • Reply
    Dust Of Pastel
    15 mars 2016 at 13 h 29 min

    Ils repasseront ne t'inquiètes pas 🙂
    Jennifer

  • Reply
    Muse en direct ce soir ! – NiNeHank
    1 juillet 2017 at 22 h 30 min

    […] Muse est bien de retour ! Le groupe avait dévoilé un morceau inédit la veille du lancement de sa tournée en mai dernier. Intitulé Dig Down, c’est le premier titre depuis 2016 sur leur album Drones. Dans la ligne de Supermassive Black Hole, Dig Down nous rappelle le son étrange et pur de Muse mais tout de même loin des racines principales auxquelles le groupe nous a habitués. Le clip a été réalisé par Lance Drake et dévoilé en même temps que la sortie de ce nouveau morceau inédit.  […]

  • Leave a Reply