Albums Reviews

Foo Fighters : un nouvel opus correct mais loin de la folie.4 min de lecture

Trois ans après la sortie de Sonic Highways, les Foo Fighters nous ont dévoilé leur neuvième album, Concrete and Gold le 15 septembre dernier. Un album correct qui n’est pourtant pas à la hauteur de leur talent. On vous explique !

Date de parution  15 Septembre 2017
Genre  Hard-Rock
Label Capitol Records
Titres (Durée)  11 (48 min)

 

La retrospective Concrete and Gold

C‘est en mars 2016 que les Foo Fighters reprennent du service lorsque ceux-ci publient une vidéo pour répondre aux rumeurs de séparation. En début 2017, il est annoncé que le groupe est de retour en studio pour travailler sur son neuvième album (déjà !) dont la sortie est prévue pour le 15 septembre de la même année. De plus, se cache derrière les tables de mixage Greg Kurstin, le producteur et père notamment d’immenses tubes comme Hello de Adele ou encore Chandelier de Sia. Cependant, rassurez-vous, les Foos n’ont pas viré de bord.  Enfin, le tout est confirmé début juin lorsque le titre Run sort, accompagné d’un clip complètement WTF et produit par le frontman Dave Grohl. Fin août, The Sky Is A Neighborhood est dévoilé, ce qui donne deux extraits très encourageants qui font monter notre impatience !

« Une rencontre musicale entre Motörhead et les Beatles »

Les mots de Dave sont clairs ! L’ex-batteur de Nirvana souhaitait trouver le point d’entente entre le hard-rock et la pop comme une rencontre musicale entre Slayer et les Beach Boys. Un mélange plutôt surprenant qui rythme aujourd’hui Concrete and Gold, un opus au final assez éclectique !  En effet, le groupe sait passer d’une extrême à l’autre sans jamais oublier les refrains énervés et efficaces (Run, Arrows, The Line). On peut écouter également la jolie ballade Happy Ever After qui fait penser d’une manière assez claire aux Beatles avec les choeurs. Enfin, on retrouve sur les titres Sunday Rain et le titre éponyme de l’album une inspiration prononcée des Pink Floyd avec des approches sonores apothéotique et psychédélique.

Des invités prestigieux 

On connaît les Foo Fighters pour leur musique énervée et saturée mais également pour leur réputation d’inviter plusieurs artistes reconnus à jouer sur quelques titres de leurs albums. C’est encore le cas avec Concrete and Gold qui a vu passer d’excellents artistes. On y retrouve notamment l’unique Paul McCartney qui s’est prêté à la batterie sur le titre Sunday Rain et a donné de la voix sur les choeurs du titre The Sky Is A Neighborhood en compagnie de la chanteuse de The Kills, Alison Mosshart. Parmi les invités, on retrouve également sur le titre Make It Right le chanteur Justin Timberlake, pour réaliser les harmonies aux côtés de Dave.

 

Un nouvel opus dans la retenue

Néanmoins, Concrete And Gold n’est pas à la hauteur du talent des Foo Fighters. On a connu nettement mieux, et ce déclin se ressent depuis maintenant quelques albums. Bien que le style saturé fonctionne toujours, le groupe n’innove pas assez et c’est bien dommage car on sait que Dave Grohl et sa clique sont capables d’aller plus loin et de rendre la chose encore plus folle. C’est un album sur lequel le groupe peut se reposer et qui reste correct dans l’ensemble. Cependant, cette fâcheuse tendance de demeurer sur les fondamentaux sans chercher la complexité pourrait jouer de mauvais tours aux musiciens dans le futur.

Un festival made in Foo Fighters pour se rattraper 

Bien que l’album Concrete and Gold ne soit pas la claque de l’année, le groupe se rattrape avec l’organisation de son propre festival rock : Cal Jam 17. Un pari ambitieux qui aura lieu le 7 octobre prochain au Glen Helen Regional Park, en Californie. Les Foo Fighters seront bien entendu présents ave les titres de leur nouvel album, et seront accompagnés de très beaux noms comme leurs bons amis Queens of the Stone Age, Cage The Elephant, Liam Gallagher, The Kills et Royal Blood. Un mini festival qui tient ses promesses, il reste encore des places sur le site officiel néanmoins ça risque de partir très vite…

Tracklist
T-Shirt
Run
Make It Right
The Sky Is A Neighborhood 
La Dee Da
Dirty Water
Arrows
Happy Ever After (Zero Hour)
Sunday Rain
The Line
Concrete And Gold

Note : 3/5
Un album correct qui n’atteint pas les sommets. 

You Might Also Like

3 Comments

  • Taha
    Reply
    Taha
    4 octobre 2017 at 23 h 45 min

    Je suis d’accord avec ce que tu dis ici. J’ai commencé à écouter les Foo Fighters il y a un moment déjà, et leurs albums n’ont pas été à la hauteur de mes attentes. Ils sont dans l’absolu bons, mais assez peu innovants, ou surprenants. On sait ce qu’on va avoir, mais ça ne suffit plus vraiment.
    Je suis un peu déçu, sur ce coup-là.

  • Jessica
    Reply
    Jessica
    6 octobre 2017 at 21 h 27 min

    La line Up de ce festival vend tellement du rêve …. j’aurais limite été prête a partir en Californie pour y aller !!

    • Emma
      Reply
      Emma
      10 octobre 2017 at 16 h 16 min

      C’est clair ! Une folie.

    Leave a Reply