Cage The Elephant. 22.02.2016
Le Trabendo. Paris.

Les américains Cage The Elephant, originaire du Kentucky, signent leur grand retour avec leur nouvel album Tell Me I’m Pretty. En tournée, le groupe a décidé de poser ses instruments le temps d’un soir à Paris pour un concert exceptionnel. Fan de la première heure, je ne pouvais pas louper ce nouveau rendez-vous au Trabendo.
Une ambiance électrique

Le 22 février dernier, Cage The Elephant se produit dans la petite salle du Trabendo. C’est Chrome Pony qui ouvre le concert avec une setlist plutôt complète. Le public ne semble pas vraiment accrocher à la voix particulière du chanteur et tarde à se mettre dans l’ambiance. Lors de la dernière chanson, le public semble enfin apprécier le son de Chrome Pony et se laisse aller avant que le groupe s’en aille pour laisser place à Cage The ElephantMatt Shultz, chanteur du groupe, arrive sur scène pour  entamer Cry Baby, chanson de leur nouvel album, et se jeter directement dans la fosse. Il donne le ton de la soirée dès les premières minutes. Un chanceux faisant un slam durant In One Ear arrive sur scène pour chanter quelques secondes avec le groupe avant de retourner dans le public. C’est une ambiance électrique qui survole la salle du Trabendo et donne envie aux fans présents de danser mais également de faire de nombreux slams.

Une énergie chez les Shultz

Matt Shultz continue de se jeter dans la fosse à plusieurs reprises et nous prouve une nouvelle fois son talent vocal. Les musiciens de Cage The Elephant donnent toute leur puissance et leur énergie pour nous faire partager leur amour pour notre si belle ville, Paris. Brad Shultz, frère de Matt et bassiste du groupe, est le plus excité et n’hésite pas à jouer au niveau du premier rang en descendant de scène. Il grimpe à plusieurs reprises sur les enceintes présentes sur les côtés de la scène.

L’air de mêler musique et folie

Quittant la scène, le groupe fait monter la pression dans la salle en mettant quelques minutes à revenir. Le public réclamant Shake Me Down, tape des pieds et accueille de nouveau les américains sur scène pour 3 autres titres en live. Pour la dernière chanson Sabertooth Tiger, Matt Shultz prend la décision de grimper, pieds nus, sur les épaules des fans, marchant sur ceux-ci,  pour finalement de nouveau se jeter parmi eux. C’est une connexion incroyable qui se passe entre le public présent dans Le Trabendo et Cage The Elephant. Le groupe a prouvé qu’il pouvait mêler amour, folie et musique.

Setlist
Cry Baby
In One Ear
Spider Head
Take it or Leave it
Aberdeen
Too late too say goodbye
Cold Cold Cold
Sweetie Little Jean
Trouble
Ain’t No Rest For The Wicked
Portuguese Knife Fight
Mess Around
Telescope
Punchin’ Bag
Back Against the Wall
It’s Just Forever
Teeth
Come a Little Closer
———————————————-
Cigarette Day Dreams
Shake Me Down
Sabertooth Tiger

6 Commentaires

Avatar
Antonia 7 mars 2016 - 17 h 58 min

Oh CAGE THE ELEPHANT!!! Ce devait être tellement bien!!

Répondre
Avatar
Dust Of Pastel 8 mars 2016 - 8 h 47 min

Oui c'était génial!!!!!

Répondre
Avatar
Attrape mots 14 mars 2016 - 20 h 49 min

aaaaaaah la chance que tu as eu!! ❤

Répondre
Avatar
Dust Of Pastel 15 mars 2016 - 13 h 26 min

J'avoue que c'est vrai ahah 🙂
Jennifer

Répondre
Avatar
Carole 12 janvier 2017 - 19 h 38 min

Tu seras présente au concert de Paris ?

Répondre
Avatar
Jennifer 13 janvier 2017 - 11 h 44 min

MAIS QUELLE QUESTION! Bien sur que oui!

Répondre

Laisse un commentaire