Albums

« Eliza And The Bear », Une bande son à vos soirs d’été3 min de lecture

Eliza And The Bear  – Eliza And The Bear 
De nos jours, grace notamment à l’omniprésence d’internet, de nombreux groupes parviennent à conquérir un certains nombre de mélomanes Français et même parfois nous rendre visite pour un concert, alors que la majorité de nos concitoyens n’ont jamais entendu parlé d’eux. Ils restent cependant certains, dont la notoriété n’est plus à faire dans leur propre pays mais qu’on attend désespérément de l’autre coté de la Manche. C’est le cas du groupe Anglais Eliza And The Bear .

C
ontrairement à ce que laisse penser leur nom, ce groupe se compose de cinq garçons, James Kellegher (chant, guitare), Callie Noakes (choeurs, clavier), Martin Dukelow (choeur, guitare), Chris Brand (basse) et Paul Kevin Jackson (batterie), et nous vient du coeur de Londres. Amis d’enfance, ils décident, en 2011, de lancer ce projet musical et se font remarquer, deux ans plus tard, avec leur single Brother’s Boat en s’illustrant dans un registre indie-rock. Après être parti en tournée avec des groupes aussi prestigieux que Paramore, Imagine Dragons ou Twin Atlantic, Eliza And The Bear dévoilait enfin leur premier album éponyme le 5 Avril dernier.

L
‘album s’ouvre sur leur dernier single en date, et probablement leur titre le plus connus à ce jour. Joyeux hymne pop, Friends donne de suite le ton de cet album. 
L’utilisation de cuivre, qui constitue une des particularités de ce groupe, apporte une touche festive. En écoutant cette chanson, on s’imagine très bien en road trip improvisé, par un beau soir d’été, avec ces fameux amis dont parle la chanson justement. Le deuxième titre de cet album Where Have You Been, inédit jusqu’à maintenant, n’entache rien à cette irresistible envie de remuer son corps au rythme de la voix de James. Avec un tempo plus rapide, une ligne de basse plus soutenue, des harmonies plus présentes, ce titre reprend bien l’esprit du groupe. On ressent d’ailleurs un enchaînement harmonieux parmi les titres, tout au long de l’album.
Suite aux titres déjà entendus Make It On My Own et Lion’s Heart, vient ma petite préférée de cet opus Cruel. Différente de toutes les autres, dramatique, mélancolique et avec un tempo lent, elle compte l’histoire d’une rupture. En marge avec les rythmes effrénés et dynamiques des autres chansons du groupe, Cruel montre une autre facette des garçons dans laquelle ils semblent exceller tout autant. Mais nous n’avons pas le temps de laisser la mélancolie s’installer que le rythme repart en force avec Light It Up.

S
‘enchaînent ensuite trois petites pépites avec It Get Cold, Oxygen et Upon The North. La version simple de l’album s’achève sur I’m On Your Side. Ce titre est en réalité composé de deux chansons, séparées par un pont silencieux au milieu. Allez donc au fond de votre écoute pour découvrir la deuxième partie plus calme de ce titre. Pour ceux qui auront opté pour l’option deluxe de l’album, il reste encore quatre titres à découvrir, qui viennent compléter et consolider ce déjà très bon album.

Malheureusement pour nous, aucun passage de Eliza And The Bear n’est prévu en France. Pour les chanceux qui passeront leur été au Royaume Uni, sachez que le groupe est, pour le moment, déjà programmé auxY Not Festival, au Boardmasters Festival et au Truck Festival

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply